Documentaires

Blue : Majestueuse Mère Nature !


Blue, le nouveau film Disneynature, est une plongée au cœur de l’Océan pour découvrir, comprendre, aimer un monde encore mystérieux et surprenant. Un monde où la nature invente des couleurs, des formes et des sons merveilleux.
L’Océan est unique, seuls les hommes le mettent au pluriel. Il est partout, recouvre  plus de 70% de la Terre et donne à notre maison sa couleur et son nom: la planète bleue.
Dans cet environnement somptueux et fragile, les dauphins seront nos  guides pour partager cette grande histoire de l’Océan qui est celle de nos origines et notre avenir. Une histoire universelle qui résonne en chacun de nous. 
  • Réalisateur(s): Keith Scholey, Alastair Fothergill
  • Acteurs principaux: la voix de Cécile De France
  • Date de sortie: 28/03/2018
  • Nationalité: Américaine

Disney Nature a le chic pour réaliser des sublimes documentaires, concentrés sur la beauté de la nature pour mieux nous faire prendre conscience de l’importance de la conserver. Le label Disney nature rattaché à la firme aux grandes oreilles est déjà l’auteur d’une dizaine de films, parmi lesquels figurent de grandes réussites : « Océans », « Les ailes pourpres », « Félins », « Pollen » ou dernièrement « L’empereur » de Luc Jacquet. Le fondateur de Disney nature Jean-François Camilleri explique au sujet du film : « Notre nouveau film Blue est une plongée au cœur de l’Océan pour découvrir, comprendre, aimer un monde encore mystérieux et surprenant. Une expérience cinématographique immersive tournée dans les plus beaux endroits de la planète et une opportunité de vivre l’Océan et le récif corallien comme jamais grâce à de nouvelles technologies de production. Préserver la Nature doit être un engagement pour tous. Elle a encore tant d’histoires à nous raconter… »

Si le documentaire ne dure qu’1h18, il a pourtant fallu 2 ans et demi de travail, comprenant 6 mois de préparation logistique, plus d’un an de tournage (s’étalant aux quatre coins du globe) ou encore une postproduction très importante. Pour les cinéastes, le plus grand défi de « Blue » fut de nous immerger dans l’eau sans avoir l’impression de voyager sous l’eau. Le pari est plus que réussi : « Blue » est une sublime ôde à la nature. On fait connaissance avec une multitude d’animaux aquatiques, même si les dauphins sont la principale attraction du film, avec Blue, le nom du jeune dauphin comme héros. « Blue » évite parfaitement l’anthropomorphisme agaçant et devient alors un documentaire pédagogique et ludique plaisant. On y suit différents animaux (les tortues, les requins, des poissons au look extrêmement différents. Tous ont toutefois leur place dans l’univers marin et dans la chaîne alimentaire. On saisit l’importance de chacun et le fragile équilibre sur lequel repose toute cette faune aquatique.

Comme souvent chez Disneynature, on apprend énormément de choses. Ici, on découvre qu’il existe des poissons nettoyeurs de l’océan, qui se nourrissent du corail abîmé (permettant à celui ci de repousser) ou des saletés imprégnées sur les carapaces de tortues ou dans la bouche d’autres poissons. Le film ne se contente pas d’aborder seulement le thème de la prédation, mais simplement comment ces animaux marins vivent en communion entre eux avec la nature environnante. L’humour pointe parfois le bout de son nez grâce à certains animaux insolites Porté par la jolie narration de Cécile de France, « Blue » est d’une beauté plastique inouïe, qui mérite à être découvert en LightVibes (une technologie développée par les cinémas CGR et permettant une immersion totale grâce aux écrans de lumière sur les côtés). On retiendra aussi la partition musicale intense et merveilleuse de Steven Price (compositeur entre autre de la partition monumentale de »Gravity », mais aussi de « Fury » et « Baby driver »). Seul petit bémol au film : la pollution lié à l’homme trop peu abordé et un manque de séquence marquante sur ce sujet. On se souvient toujours d’une scène bouleversante dans « Océans » où un requin à qui l’on vient de couper ses ailerons est rejeté vivant dans l’océan, destiné à mourir au fond de l’océan. « Blue » se veut plus contemplatif et instructif, comme une célébration de Mère Nature, comme nous faire comprendre implicitement de l’importance de conserver ce fragile écosystème.

email
SCENARIO 71%
MISE EN SCENE 78%
PHOTOGRAPHIE 83%
BANDE SON 82%
LIGHTVIBES 84%
APPRECIATION GENERALE 73%
Vote final

Dix ans après son lancement, le label Disneynature continue de nous surprendre et de nous émouvoir. Merveilleux et instructif, "Blue" célèbre la nature en nous la filmant avec une beauté infinie et nous rappelle de l'importance de conserver ce fragile écosystème sous-marin. A découvrir en Lightvibes si vous le pouvez, le rendu visuel y est saisissant et sublime !

Note finale 78%