Nos avis Séries

Tyrant : Original et prenant


Au coeur d’un pays du Moyen-Orient où le temps des révoltes est à l’accalmie, son président, le tyran Khalid Al-Fayed, est sur le point de mourir. Son fils Jamal, craint par le peuple pour ses actes de barbarie, est son successeur naturel mais le vieil homme préfère confier cette tâche à son autre fils, Bassam, qui a choisi il y a longtemps de fuir les horreurs de la guerre pour refaire sa vie aux Etats-Unis. Devenu Barry, il est désormais médecin, marié et a deux enfants adolescents. A l’occasion du mariage de son neveu, il retourne avec sa petite famille au pays sans se douter qu’on va les forcer à y rester…

  • Réalisateur(s): Gideon Raff
  • Acteurs principaux: Adam Rayner, Jennifer Finnigan, Ashraf Barhom
  • Date de sortie: 2014
  • Nationalité: Américaine
Plongée dans le royaume d'Abbudin...

Plongée dans le royaume d’Abbudin…

Lancé par la chaîne FX cet été, « Tyrant » apparaissait sur le papier, comme noyé parmi toutes les nouveautés estivales (renforcées qui plus est, depuis le carton d' »Under the dome » l’an dernier). Dieu merci, cette série bénéficiera d’une saison 2 l’été prochain ! Et c’est avec hâte que j’attendrai de voir la suite de cette série, tant elle se révèle dès son pilote, originale et passionnante ! « Tyrant » s’attache donc à suivre pendant 10 épisodes le sort tumultueux de la famille Al Fayeed, marqué dans le premier épisode par le décès du patriarche et qui va devoir apprendre à gouverner différemment.

Tout d’abord, « Tyrant » est à ma connaissance, la seule série à prendre à bras le corps la questions des révolutions arabes de 2011. Le réalisateur d’ « Hatufim » et producteur de son remake américain « Homeland » nous propose dans cette série de rentrer à l’intérieur du fonctionnement d’un pays arabe fictif (Abuddin, à prononcer « Abudine »), où la dictature règne clairement. Les premiers épisodes sont tout simplement excellents et posent les enjeux et les personnages de cette série : le famille de Bassam, docteur ayant émigré aux Etats-Unis, voulant retourner à la maison, la relation entre les deux frères compliquée entre fraternité profonde et incompréhensions politiques, les opposants au régime des Al Fayeed qui souhaitent instaurer la démocratie dans le pays après le supposé massacre perpétré par le patriarche, ou encore le fils de Bassam, Sammy qui tombe amoureux d’Abdul, un local, ce qui crée un intérêt de savoir comment cette relation homosexuelle doit elle être dissimulée. Malheureusement, ce dernier arc narratif est complètement mis de côté après seulement 4 épisodes.

« Tyrant » peut certes, être vu, sous le prisme d’un certain pro-américanisme (le médecin américain restant au chevet d’un dictature arabe) mais on passe très vite cette première réticence, tant le récit s’avère prenant et tant les parts d’ombres de la plupart des personnages sont fascinantes.

email
SCENARIO 82%
MISE EN SCENE 85%
ACTEURS 83%
GENERIQUE 82%
AMBIANCE SONORE 80%
APPRECIATION GENERALE 89%
Vote final

Malgré ses quelques défauts et ses oublis narratifs, "Tyrant" se révèle être une excellente surprise dans le lot des séries estivales de 2014. Cette plongée dans un pays arabe au bord d'une révolution se révèle fascinante et prenante de bout en bout !

Note finale 83%