Nos avis Séries

Drôle de Poker [Critique de série]


Drôle de Poker débarque sur vos écrans !

Loin des films noirs et durs sur les casinos et les poker room mal famées, forcément associées aux milieux mafieux où règnent en maître les escrocs en tout genre, voici une série qui va dépoussiérer l’image du poker. Drôle de Poker débarque en effet sur RTL9 le 2 avril prochain à 20h30. Et vu les bande-annonces, ce programme quotidien court s’adresse aussi bien aux amateurs qu’aux novices qui n’ont pas (encore) eu envie de jouer au poker
Ecrit par Pierre Mosca – qui joue également dans la série – ce feuilleton va nous faire vivre le quotidien d’un cercle de jeu parisien (d’ailleurs « pourquoi un cercle puisqu’au poker on cherche à avoir des carrés ? »), sur le ton de la dérision, en recourant à des caricatures, un peu comme « Un gars, une fille » ou « Caméra Café ».
Même les réfractaires au poker ne pourront que rire des répliques des gros bras, des flambeurs fous, des riches hommes d’affaires ou encore de la féministe qui s’offusque de la présence de la lettre « Q » sur les cartes représentant les Dames…
Ce qui ne gâche rien, c’est que les acteurs sont déjà bien connus du grand public : Laurence Boccolini, Anthony Delon, Pierre Ménès ou encore Denis Maréchal incarneront ces personnages hilarants et fort attachants.
Quant à Bruno Fitoussi, il sera commentateur TV. A travers des répliques savoureuses et des interrogations philosophiques (parfois) profondes des habitués du lieu, la série s’attaque aux mythes du tapis vert et égratigne au passage le comportement de certaines stars du poker. Mais qu’on ne s’y trompe pas, ici le poker n’est pas une affaire sérieuse, tout est traité avec légèreté : le flambeur qui perd sans cesse a bien de la chance de pouvoir compter sur sa femme qui « gère la situation » et le comique continue à énerver les joueurs en venant tester sur eux l’effet de ses sketchs. Quant au prêtre et aux piques destinées à l’Eglise, c’est tout simplement truculent…

Bref, après une rude journée de travail, rien de mieux pour passer un bon moment en écoutant
les « conneries que l’on peut sortir, surtout après avoir perdu un coup ! », dixit Arsène Mosca. Tout cela sans
craindre d’y laisser sa chemise. Le seul risque finalement, c’est d’attraper une crampe à la mâchoire à force de
rire !

 

email

  • http://www.senscritique.com/barmad/ Barmad

    Pourquoi pas, ça a l’air sympa. C’est Florent Peyre qui joue le comique ?