Nos avis Ciné

War on everyone : Buddy-movie classique [En DVD et VOD depuis le 24 mars]


Plus durs que Starsky et Hutch, plus drôles que Laurel et Hardy et plus séduisants que Siegfried et Roy ! Terry et Bob, deux flics ripoux, terrorisent le Nouveau-Mexique jusqu’à ce que le hasard les conduise jusqu’à Birdwell, le gérant d’un club de strip-tease local, et à son excentrique patron, croisement inquiétant entre gentleman anglais et junkie, James Mangan. Flairant le bon coup, Terry et Bob décident de les faire chanter. Mais quand ils découvrent le terrible secret que cache Mangan, l’affaire tend à ressembler à s’y méprendre aux pires de leurs cauchemars sous acides… Nos deux anti-héros réussiront-ils alors à se racheter en décidant de servir enfin ce qui est juste et en offrant leur protection à celui qui est innocent.

 

  • Réalisateur(s): John McDonagh
  • Acteurs principaux: Michael Pena, Alexander Skarsgard, Tessa Thompson
  • Date de sortie: 24/03/2017
  • Nationalité: Américaine

Après avoir réalisé « L’Irlandais » et surtout le très bon « Calvary », John Michael McDonagh nous propose cette fois une comédie d’action. Avec « War on everyone », le cinéaste a pour ambition de renouveler un genre déjà bien balisé, à savoir le buddy-movie. Un genre consistant à flanquer ensemble deux policiers différents l’un de l’autre pour les mener vers une enquête tordue et souvent désopilante. Présenté en compétition officielle au Festival du film policier de Beaune en mars dernier, « War on everyone » n’a pas bénéficié d’une sortie en salles et n’a connu que sa sortie en DVD et VOD, depuis le 24 mars.

Difficile de ne pas penser à « L’arme fatale », film marquant des années 80 et aujourd’hui déclinée en série ou encore à « Starsky et Hutch », série policière phare des années 70. A ceci près que McDonagh veut infuser à son film d’autres références, allant d’un spectre très large entre le côté sanglant et sans pitié du cinéma de Tarantino aux comédies gagesques flirtant avec l’humour graveleux, comme « Very bad cops » ou la série « Brooklyn nine-nine ». Le premier gag du film est d’ailleurs parlant. Les deux flics en voiture veulent renverser un mime et se demandent juste avant : « Si on tape un mime, fait-il du bruit? » Certainement la meilleure réplique d’humour noir du film, qui use et abuse beaucoup de sketches en dessous de la ceinture. On y retrouve entre autres une dissertation autour la taille des sexes des ex ou des dialogues très centrées sur le sexe. L’histoire de ces deux flics totalement amoraux se foutant de la mort de 200 péruviens ou mangeant devant une femme en pleurs provoque un humour noir assez poussé.

Malgré tous les efforts alloués à la réalisation assez soignée pour un direct-to-video, et en dépit d’un duo Michael Pena/Alexander Skarsgard qui fonctionne assez bien, « War on everyone » ne parvient pas à susciter davantage que le simple divertissement. Difficile de réellement pointer du doigt les défauts du film, si ce n’est que la mayonnaise a du mal à prendre. Malgré son premier quart d’heure entraînant, le scénario se révèle vite banal et prévisible. Le film semble s’enfermer dans ses références précédemment citées sans réellement trouver sa propre originalité. On s’ennuie assez vite dans ce thriller pourtant conçu pour un film sans temps mort. Terry et Bob, les deux flics amoraux vont finalement changer pour faire le bien, sans que tout cela ne soit bien amené. Le final violent à la manière d’une vengeance « tarantinesque » vient rehausser un peu le film en lui redonnant un peu de piquant.

email
SCENARIO 58%
MISE EN SCENE 63%
ACTEURS 61%
PHOTOGRAPHIE 64%
HUMOUR 57%
APPRECIATION GENERALE 54%
Vote final

Thriller basique et peu intéressant, « War on everyone » est une pastiche assez vaine du film policier. Si le duo Pena/Skasgard et l'humour noir distillé fonctionne, l'ensemble pêche par son manque d'originalité.

Note finale 59%