Nos avis Ciné

TRACKS: NOTRE AVIS


Le voyage à travers l’Australie de Robyn Davidson, en 1977, avec seulement son photographe, quatre chameaux et un chien.

  • Réalisateur(s): John Curran
  • Acteurs principaux: Mia Wasikowska, Adam driver
  • Date de sortie: 2014
  • Nationalité: Australie
"La Camel Lady"

« La Camel Lady »

 

 

Qui n’a jamais pensé à concrétiser son rêve le plus fou, le road trip ultime, le voyage qui vous libérerez du joug casanier et répétitif du quotidien?? Celui ou le dépassement de soi serait au dessus, et bien au delà du rythme ordurier de sa vie présente? Robyn Davidson elle, en 1977/78 ne s’est pas posée la question. Esseulé, après la perte douloureuse de sa mère, retrouvée pendue, et une vie bringuebalée par un père voyageur souvent absent, elle décide après une longue dépression et une grande traversée sentimentale désertique, de l’affronter, lui, le désert…..

"Leave everything behind"

« Leave everything behind »

Quand on regarde Tracks, le sable s’immisce en nous, dans toutes nos pores tout comme sur Robyn (magnifiquement interprété par Mia Wasikowska, « Alice aux pays Des Merveilles », « Stoker ») que l’on suit dans sa longue marche de rédemption salvatrice. La chaleur des steppes arides Australiennes est omniprésente, dans un décor et un cadre subjuguant de beauté, drainé par ce soleil de plomb rendant les paysages flous la journée, et lunaires à la tombée de la nuit. La terre argileuse ou règne en maître  le Kangourou et le Wallaby n’en devient que plus belle et effrayante à la fois. Ces 2700km, durant  ces 9 longs mois, ou avec quasiment pas d’assistanat ( mis à part un Aborigène qui l’aidera à trouver l’eau source de vie, et son chemin source de survie ) Robyn Davidson, luttera avec elle même pour essayer de percevoir et de ressentir une simplicité de vie, la simplicité de « La vie », comme elle le dit dans un passage de son bouquin « Sur les dunes où je m’asseyais parfois pour regarder un coucher de soleil, on voyait les petits griffonnages dessinés dans le sable par les lézards, les souris marsupiales et divers insectes. Il y avait aussi les traînées tracées par les varans, les jolies volutes d’un serpent, les longues empreintes creuses des kangourous, la marque des trois doigts des émeus. Le soir, ces idiots d’oiseaux curieux rentraient dans mon campement, des dingos hurlaient non loin. Toute la nuit, on entendait les coups sourds des wallabies, le bruissement et le sautillement des petites créatures locales. »

DECOUVRONS LA BANDE ANNONCE:

 

email
Scénario 90%
Réalisation 92%
Jeu d'acteurs 92%
Ambiance Sonore 85%
Appréciation Globale 92%
Vote final

Sublime odyssée à travers le désert Australien, et si tout simplement faire face à ses peurs, c'était de les affronter ?? et si on vous demandez pourquoi vous faites cela ? vous répondriez, et pourquoi pas ?

Note finale 90%
Note des Lecteurs
0 votes
0