Nos avis Ciné

The green inferno : Le nouveau Cannibal Holocaust ?


Un groupe d’activistes new-yorkais se rend en Amazonie et tombe entre les mains d’une tribu particulièrement hostile.
Interdit aux moins de 16 ans !

  • Réalisateur(s): Eli Roth
  • Acteurs principaux: Lorenza Izzo, Ariel Levy, Aaron Burns
  • Date de sortie: 16/10/2015
  • Nationalité: Américaine, chilienne
Gore à souhait....

Gore à souhait…

A peine une semaine après « Knock Knock », thriller acide dont je vous avais vanté ses mérites, j’ai eu l’opportunité et la chance de découvrir en avant-première « The green inferno », la nouvelle production horrifique d’Eli Roth (après « Hostel » et « Cabin fever »), qui sortira cette fois directement en VOD uniquement, le 16 Octobre. Attendu depuis deux ans sur nos écrans, on se demande si ce film ne vaut pas réellement le coup d’oeil au cinéma plutôt que chez soi. Quoi qu’il en soit, « The green inferno » affiche clairement ses ambitions, celles de rééditer le même type d’horreur que le cultissime (dans le bon ou mauvais côté, c’est selon) de « Cannibal Holocaust. » Eli Roth y parvient il? Oui, en partie…

Car si le film met beaucoup de temps à démarrer, où l’on suit des « gentils » étudiants occidentaux s’impliquant en Amazonie pour préserver l’écosystème, on suit avec beaucoup de plaisir coupable cette série B sanglante. Comme dans « Hostel » et « Knock knock », ce qui intéresse Eli Roth, c’est le vernis qui craque. Avec « The green inferno », le cinéaste trouble véritablement avec ce film qui propose une plongée dans l’horreur et dans des massacres absolument affreux (des yeux avalés, des membres déchirés), le tout avec une pointe d’humour noir absolument ravageuse. Si l’on ne peut pas s’empêcher de penser à « Cannibal Holocaust » qui reste un bon cran au dessus dans l’effroi absolu selon moi (d’autant si on considère que les meurtres d’animaux sont réels), « The green inferno » joue la carte de l’hommage et du détournement comique. Ainsi, comment éviter de faire découper ? en mettant de la drogue dans le corps de son amie qui vient de se suicider, juste avant de se faire manger pardi !!!

Si certaines de ces scènes sont parfois risibles, ce second degré masque néanmoins la légère faiblesse scénaristique. Rien de neuf sous le soleil amazonien du film d’horreur ? Assurément, oui. Toutefois, le film se regarde avec un plaisir coupable pour les aficionados des films d’horreur, ne pouvant pas refuser cette mise en bouche (notez le jeu de mots!!) sanglante et jouissive.

email
SCENARIO 67%
MISE EN SCENE 74%
ACTEURS 73%
BANDE SON 71%
PHOTOGRAPHIE 72%
APPRECIATION GENERALE 70%
Vote final

Si "The green inferno" n'est peut-être pas la claque attendue, le film glauque et sanglant à souhait se regarde comme un "Cannibal Holocaust" du pauvre, mais pas dénué d'intérêt, par l'alternance d'humour noir et de scènes très gores.

Note finale 71%