Nos avis Ciné

The face of love : Belle et surprenante leçon d’amour


Nikki est veuve depuis 5 ans, après la mort accidentelle de son mari. Un jour, elle tombe sur le double parfait de son mari défunt. Envahie par son trouble, elle décide de le séduire.

  • Réalisateur(s): Arie Posin
  • Acteurs principaux: Annette Bening, Ed Harris, Robin Williams
  • Date de sortie: 16/07/2014
  • Nationalité: Américaine
Un drame doux-amer

Un drame doux-amer

Deuxième long-métrage du jeune Arie Posin, « The face of love » se veut un nouveau film ayant pour thème l’amour. Encore?? me direz-vous! Oui, mais voilà, le film se distingue de toutes les autres histoires d’amour par l’originalité de son scénario car il aborde l’amour de prima-bord,de manière assez dramatique et nostalgique (après la mort brutale du mari de Nikki). Par l’utilisation de flash-back astucieux (qui se poursuivront tout au long du film de manière plus parcimonieuse), le spectateur rentre dans la vie de cette femme retraitée, pour laquelle l’amour se conjugue plutôt au passé qu’au présent. Jusqu’au jour où elle rencontre un homme, le parfait sosie de son défunt mari.

Le film prend ainsi un tournant, flirtant avec le thriller, et faisant souvent référence à « Vertigo » d’Hitchcock dans sa notion de « double ». Même si malheureusement, le film ne joue pas à fond la carte de thriller, et le délaisse même complètement pour la carte sentimentale et les secrets qui se cachent derrière (Nikki cache d’abord la mort de son mari à son nouveau compagnon, puis lui cache sa forte ressemblance), « The face of love » avance pas à pas et se suit avec plaisir, nous touche  par le récit doux-amer, beau et tendre et pose de réels questionnements sur l’amour après le deuil (Est-ce mal de « remplacer » la personne avec laquelle on a vécu toute sa vie??)

Un récit à la fois terrible et sensible

Un récit à la fois terrible et sensible!

Malgré le principal défaut, qui concerne la mise en scène qui se veut plus télévisuelle que cinématographique, le scénario et les questionnements moraux (le côté « malsain » d’avoir une relation avec le sosie de son mari est parfaitement illustré ici) s’avèrent fascinants, tout comme la lumière et les décors très beaux et font oublier quelques défauts.

Ce film est aussi l’histoire d’un duo d’acteurs qui fonctionne merveilleusement bien, Annette Bening et Ed Harris. Leur jeu sonne résolument juste, vrai et laissant la part belle à l’émotion. En revanche, il est vraiment dommage que l’un des derniers rôles du regretté Robin Williams (disparu le 11 août dernier et dont Nosmeilleursfilms.fr avait rendu un vibrant hommage) soit si sous-exploité et n’apporte que si peu de choses à l’intrigue principale. 

Et il faudra également passer outre l’invraisemblance criante de rencontrer un parfait sosie de son mari, résidant très proche de Nikki. Restons donc sur l’impression d’une romance secrète douce-amère, tendre et terrible à la fois, sensible et cruelle en même temps.

email
SCENARIO 82%
MISE EN SCENE 57%
ACTEURS 87%
BANDE SONORE 63%
LUMIERE 81%
APPRÉCIATION GENERALE 82%
Vote final

Malgré sa mise en scène trop télévisuelle et ses quelques défauts scénaristiques, "The face of love" séduit par son duo de personnages justes, intrigue par sa puissance narrative douce-amère insoupçonnée, et interroge sur ses dilemmes moraux avec un angle original. Une belle surprise !

Note finale 75%