Nos avis Ciné

SOLO: SCOUT TOUJOURS!


l’activité « Solo » est une sorte d’initiation pour les futurs guides de scoutisme, pendant laquelle le guide doit rester seul sur une île déserte pendant deux jours pour voir si il peut se débrouiller tout seul.

  • Réalisateur(s): Isaac Cravit
  • Acteurs principaux: Annie Clark, Daniel cash
  • Date de sortie: 2013
  • Nationalité: Canadienne
"Jennifer Lawrence du pauvre"

« Jennifer Lawrence du pauvre »

Petit film  d’horreur canadien méconnu, ‘Solo’ à son avantage dans un pitch de départ prometteur(Livrée à elle-même sur une île déserte, la jeune Gillian s’apprête à passer les deux nuits les plus éprouvantes de sa vie), mais qui en fait va rapidement se casser la gueule par faute de moyen, d’envie et d’acteurs proches du néant de crédibilité.

Dommage car l’idée de base de la part du réalisateur est bonne. Ne pas s’encombrer d’un grand scénario pour laisser (peut être) place à une traque qui aurait pu osciller entre slasher de grande envergure, ou mise à mal fantomatique des esprits de la forêt.( jamais exploité au final….).

"Promenons nous dans les bois"

« Promenons nous dans les bois »

C’est là que le bât blesse,  Isaac Cravit ne s’encombre pas d’une mise en exposition de son oeuvre, ni dans son cadre (pourtant sublime), ni avec ses acteurs (pourtant mauvais). Du coup en moins de 10 minutes montre en main, voilà la jeune Gillian (Annie Clark) projetée sur cette île, (qui s’avère maladroitement filmée, du coup on voit bien que c’est tout petit, l’effet anxiogène y perd pour beaucoup) avec comme promesse de passer deux jours absolument atroces (Ben oui il paraît que le fantôme d’une jeune disparue traîne par ici), mais il n’en sera rien, car au bout d’une pseudo première nuit (ou le réal s’essaye à un Blair witch de mauvaise facture) la nymphette se trouve confrontée d’emblée à son tyran, qui en fait n’en est pas un , mais au final si un peu quand même, car vous comprenez pas vous, il est tourmenté et hanté par tant d’années de dur labeur de guide scout le monsieur!!! ( il s’agit ici en aucune manière d’un « spoil » vu que même un enfant de 5 ans trouverait le twist!)

"Dans la nuit noire, dans la nuit noire et obscure, obscure et sombre..."

« Dans la nuit noire, dans la nuit noire et obscure, obscure et sombre… »

Du coup va falloir combler l’heure qui reste, en ‘je te cours après’, tu me cours après, je tombe, tu tombes, nous tombons…Je te mets un coup de pierre, tu m’en mets un, tu m’attaches, je me détache…Je jette mon téléphone à l’eau (Ben oui c’est mieux sinon le film est fini au bout de 30 min hein!) Je reste un peu au lieu de me barrer à la nage dés que ça sent le roussi, et surtout dans un contexte plus sérieux, à aucun moment la tension qui aurait pu être vraiment intense (si le propos avait été travaillé), n’est mise en vigueur! Du coup on s’ennui fermement en se disant que le scoutisme ça à l’air chiant finalement même vu sous cet angle….

DECOUVRONS LA BANDE ANNONCE:

 

email
Réalisation 50%
scénario 50%
Acteurs 49%
Ambiance sonore 49%
Appréciation générale 47%
Vote final

Si vous voulez une bonne tranche de rigolade dans un thriller/slasher d'une déconvenue totale, c'est bel et bien par ici que ça se passe....A retenir seulement pour la belle illusion(oui car ça à l'air joli mais on voit rien!) donnée des paysages entourant les deux nuits...chiantes de la malmenée..

Note finale 49%
Note des Lecteurs
0 votes
0