Nos avis Ciné

Seven sisters : Un thriller original et rythmé


Interdit aux moins de 12 ans

2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…

 

  • Réalisateur(s): Tommy Wirkola
  • Acteurs principaux: Noomi Rapace, Glenn Close, William Dafoe
  • Date de sortie: 30/08/2017
  • Nationalité: Américaine

Rares sont les films s’appuyant encore sur un scénario original. La grande majorité des sorties cinéma actuelles se composent de biopics, de récits d’histoires vraies, d’adaptations littéraires ou de remakes et autres reboots. Tommy Wirkola a donc pris un gros risque en mettant en scène ce scénario qui figurait parmi la célèbre blacklist des scénarios les plus prometteurs n’ayant pas encore trouvé de financement. Les scénaristes du film Max Botkin et Kerry Williamson ont toutefois conçu le futur de « Seven sisters » en se raccrochant à « 1984 » de Georges Orwell. Ils expliquent le sujet du film : « La surpopulation et l’assèchement des ressouces permettant d’assurer un renouvellement des générations sont les deux plus graves problèmes que le monde ait à affronter. C’est un horizon qui pourrait devenir le nôtre si l’on continue à piller les ressources naturelles, que la population ne cesse d’augmenter et de s’entasser ou de migrer dans les grandes villes. »

En partant d’un scénario original, « Seven sisters » est sans doute le meilleur thriller de l’année, et parmi ceux qui vont compter. Rien que ça ! Wirkola nous ravit par sa capacité à nous surprendre. L’histoire d’un grand-père élevant seul ses sept petites-filles, toutes prénommées d’un jour de la semaine. Dans un future proche, et alors que la politique de l’enfant unique est de mise, chacune doit sortir le jour correspondant à son nom. Sur cette dystopie terrifiante, « Seven sisters » est un véritable plaisir de cinéma. Noomi Rapace incarne à la perfection ces sept sœurs, chacune avec une personnalité et un look différent. Une immense performance pour cette actrice encore trop rare au cinéma à mon goût ! Si la bande annonce se révélait prometteuse sans trop en dire, « Seven sisters » s’engage dans un rythme effréné, nous apportant, nous spectateurs, un vrai plaisir coupable ! Ce film de science-fiction devient au tiers du film, une chasse à l’homme incroyablement prenante, doté d’une violence teinté d’émotion prégnante.

Si Noomi Rapace excelle en étant présente sur presque tous les plans, Glenn Close en dictatrice peroxydée, comme une sorte de Donald Trump au féminin, est remarquable ! Déjà grande méchante dans « The last girl » (une rénovation du film de zombies), Glenn Close est d’une froideur assez terrifiante. Le scénario déploie un suspense de tous les instants, parvenant à dynamiser le thriller tout en apportant des touches d’émotion assez inattendues et salvatrices. Après avoir déjà montré l’étendue de ses talents avec « Dead snow » (un savoureux film de nazis zombies), Tommy Wirkola transpose sa recette de film hautement divertissant dans un blockbuster plus abouti. Sa mise en scène dynamique et soignée se révèle étourdissante appuyée par la présence de Rapace, sept fois plus à l’écran.

email
SCENARIO 83%
MISE EN SCENE 84%
ACTEURS 91%
PHOTOGRAPHIE 83%
BANDE SON 81%
APPRECIATION GENERALE 86%
Vote final

Finalement, « Seven sisters » est une dystopie terrifiante qui nous tient en haleine de bout en bout. Tout y est (ou presque) : un suspense grandissant, un scénario très bien ficelé, un sous-texte glaçant, une actrice extraordinaire (la performance de Noomi Rapace est exceptionnelle), une mise en scène au cordeau, des scènes d'action palpitantes et violentes et un double twist final surprenant. Un énorme plaisir de cinéma !

Note finale 84%