Nos avis Ciné

Seul sur Mars : Excellent divertissement


Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

  • Réalisateur(s): Ridley Scott
  • Acteurs principaux: Matt Damon, Jessica Chastain, Kristen Wiig, Jeff Daniels
  • Date de sortie: 21/10/2015
  • Nationalité: Américaine
Un homme sur Mars...

Un homme sur Mars…

Depuis deux ans, l’espace est redevenu un lieu exploité par le cinéma. Après le choc sensoriel « Gravity » (Alfonso Cuaron, 2013), et le trip métaphysique « Interstellar » (Christopher Nolan, 2014), c’est cette fois l’un des plus « roublard » parmi les cinéastes américains Ridley Scott (« Alien », (1979), « Blade runner » (1982), « Thelma et Louise » (1991) et récemment « Prometheus » (2012) et « Exodus » (2014) qui, à 77 ans, nous envole pour la planète Mars. Adaptation du best-seller de l’auteur Andy Weir, « Seul sur Mars » est sans doute, LE film grand spectacle de l’année !! En se positionnant comme l’antithèse totale du trop complexe « Interstellar » qui abusait de termes scientifiques incompréhensibles pour tous les spectateurs n’étant pas agrégés d’astronomie, « Seul sur Mars » simplifie tous les termes, en s’intéressant avant tout à l’humain (Matt Damon, qui incarnait déjà un humain coincé sur une planète dans « Interstellar »).

Le film débute très rapidement avec une tempête « martienne » (tourné en studio dans des conditions réelles), où Mark Watney est donc laissé pour mort après que le reste de son expédition soit reparti sans lui. Le hic, c’est qu’il est toujours vivant, et qu’il doit se débrouiller pour survivre dans un habitacle conçu pour survivre une trentaine de jours. Le héros va donc tout faire pour fabriquer de l’énergie, de l’eau et cultiver sa nourriture (en plantant des pommes de terres en utilisant ses excréments comme engrais!) tout en essayant de trouver un moyen de rentrer en contact avec la NASA sur Terre. Toute la force de « Seul sur Mars » est de montrer comment Mark Watney coincé sur Mars va essayer de trouver des trucs et astuces en bricolant sans arrêt son espace de survie pour pouvoir s’en sortir. S’il est évident que l’on peut deviner la fin du film (plus encore que ne l’était « Gravity » où le suspense était plus marqué), l’intérêt du film est ailleurs, à savoir comment le héros et les dirigeants de la NASA vont essayer de franchir chaque obstacle se dressant sur leur chemin.

Par ce scénario mené tambour battant, prenant et véritablement rythmé (on ne s’ennuie presque pas alors que le film dure pourtant 2h23!), « Seul sur Mars » bénéficie également d’une mise en image très réussie, avec une 3D immersive jouant à la fois sur la profondeur et le jaillissement, sans doute une des meilleures 3D  de l’année ! Mais le film n’est pas seulement un film de science-fiction soigné, il est aussi un savant mélange entre une dramaturgie accrocheuse et un sens de l’humour salvateur(avec énormément de second degré même dans des séquences pourtant dramatiques). Notons aussi une BO agréable mêlant musiques disco (Waterloo)ou de David Bowie et thème original soignée mais discrète. Si le film n’atteint pas la réussite formelle de l’illustre « Gravity » (même si la scène de fin est aussi scotchante et reprend le même « code » du fil – je n’en dit pas plus-), « Seul sur Mars » s’impose véritablement comme un parfait divertissement rondement mené, mise en image avec soin et joué par un Matt Damon en très grande forme !

Impressionnant

Impressionnant !

email
SCENARIO 86%
MISE EN SCENE 93%
ACTEURS 91%
BANDE SON 83%
3D 89%
APPRECIATION GENERALE 93%
Vote final

Visuellement impressionnant dans la mise en image et dans sa 3D parmi les meilleures de l'année, "Seul sur Mars" est le parfait divertissement, rythmé, soutenu avec une bonne dose de second degré et incarné par Matt Damon et se positionne comme l'anti-Interstellar par excellence, sans atteindre la claque sensorielle de "Gravity". Plus classique, plus grand public et très agréable à suivre, Ridley Scott revient indéniablement sur le devant de la scène !

Note finale 89%