Nos avis Ciné

San Andreas : Spectaculaire


Lorsque la tristement célèbre Faille de San Andreas finit par s’ouvrir, et par provoquer un séisme de magnitude 9 en Californie, un pilote d’hélicoptère de secours en montagne et la femme dont il s’est séparé quittent Los Angeles pour San Francisco dans l’espoir de sauver leur fille unique. Alors qu’ils s’engagent dans ce dangereux périple vers le nord de l’État, pensant que le pire est bientôt derrière eux, ils ne tardent pas à comprendre que la réalité est bien plus effroyable encore…

  • Réalisateur(s): Brad Peyton
  • Acteurs principaux: Dwayne Johnson, Carla Gugino, Alexandra Daddario
  • Date de sortie: 27/05/2015
  • Nationalité: Américaine
Un film spectaculaire exaltant

Un film spectaculaire exaltant !!

 

L’an dernier, le cinéma catastrophe faisait son grand retour au cinéma avec trois films (« Pompéi » et « Noé » très réussis à mes yeux, « Black storm » spectaculaire mais plus moyen). Et ce pour mon plus grand plaisir car depuis ma plus tendre enfance, je suis vraiment friand de ce genre de films qui révèlent beaucoup de choses sur l’être humain, malgré des failles apparentes dans le scénario bien souvent. J’entend souvent les gens (et critiques de films) dire « Ahh encore un film catastrophe » alors que peu d’entre d’eux sortent en salles (la grande majorité sont des téléfilms inintéressants). Ou j’entend aussi « C’est toujours la même chose », je leur répondrait que c’est exactement la même chose que bons nombre de genres, comme par exemple les très très nombreux films de super-héros qui sortent chaque année, et beaucoup plus lassants à mes yeux. Roland Emmerich s’en est fait un spécialiste avec « Le jour d’après » (2004) et surtout l’impressionnant « 2012 » (2009) qui a repoussé toutes les barrières du film catastrophe, et Lars Von Trier avait innové en y insufflant une certaine poésie terrible avec « Melancholia ».

Des effets spéciaux impressionnants !!!

Des effets spéciaux impressionnants !!!

 Après les enfantins « Comme chiens et chats 2, la revanche de Kitty Galore » et « Voyage au centre de la terre 2 », Brad Peyton passe à la vitesse supérieure en portant sur ses épaules un projet beaucoup plus conséquent. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il parvient avec son « San Andreas » à créer un grand 8 émotionnel et un film très spectaculaire, avec un sens du rythme qui rend le récit très fluide et plaisant à suivre. Si l’on pouvait craindre une mise en scène épileptique (comme les 3/4 des blockbusters actuels), Peyton crée au contraire une certaine dynamique à son film avec un montage alternant scènes d’actions haletantes et scènes plus posées. Le cinéaste n’hésite pas à casser le rythme habituel des films catastrophes, avec un très bon plan-séquence où l’on suit l’ex femme du personnage principal pendant le premier tremblement de terre, fuir, buter, remonter les étages, et attendre fébrilement l’arrivée de l’hélicoptère. Dans cette scène des plus spectaculaires, on est dans l’immersion la plus pure.

Si certains personnages sont plutôt convaincants, ils n’échappent pas forcément aux clichés (le beau-père lâche, le couple de divorcés qui va se retrouver) mais inscrit aussi des personnages, certes mal exploités mais intéressants (le scientifique qui perd son meilleur ami au début du film, ou encore les deux frères aux caractère opposé, qui vont s’attacher au personnage de Blake, que l’on suit le plus). Je regrette en revanche que ce soit Dwayne Johnson qui ait été choisi, à cause du fait qu’il est trop indissociable des films d’action bourrins et pas représentatif d’un homme « normal » (Il aurait été plus appréciable d’avoir un Liam Neeson, un Bradley Cooper ou encore Chris Pratt pour mener à bien ce paquebot). Toutefois, le personnage de pilote d’hélico apporte une certaine différence au film (dans le fait qu’il doit déjà sauver les gens dans sa vie ordinaire).

Si certaines scènes révèlent d’une évidente exagération scénaristiques (ou comment passer au-dessus d’un tsunami avec un bateau), le film se révèle assez exaltant et réellement spectaculaire, entre répliques de séisme, immeubles qui s’effondrent, tsunami ravageur. Parfois même, et c’est beaucoup plus étonnant, l’émotion peut poindre lorsque l’on ne s’y attend pas. Les éléments se déchaînent, on commence par une séquence aérienne pour finir dans l’eau, en passant par la terre et le feu, pour le plus grand plaisir du spectateur, le tout avec une 3D qui se joue davantage de la profondeur que du jaillissement.

email
SCENARIO 76%
MISE EN SCENE 87%
ACTEURS 72%
EFFETS SPECIAUX 92%
3D 84%
APPRECIATION GENERALE 81%
Vote final

Spectaculaire et immersif, "San Andreas" s'inscrit directement dans la veine des films catastrophes convaincants ("2012", "Le jour d'après") en prenant la forme d'un véritable grand 8 où l'on en prend plein la vue. Si le scénario souffre d'exagérations et si certains personnages sont assez caricaturaux, le film se révèle très impressionnant avec un rythme très fluide, ce qui le rend agréable à suivre.

Note finale 82%