Nos avis Ciné

Rock’N’Roll Circus Part One


« Good Morning England », c’est l’histoire de … :

La vie et la mort d’une radio pirate dans tous ces états… Sex, drugs & rock’n’roll.

 

« Good Morning England », Meilleur Film … ou pas?

Bien sûr, le scénario n’est pas grandiose.

Est-ce que le rock’n’roll a besoin d’être scénarisé ? En fait, je m’en fous.

Ce que j’aime dans ce film, c’est l’esprit. L’esprit rock’n’roll : pernicieux, outrageant, provocateur, libre et énergique.

Ce film retrace assez bien le courage, voir l’impertinence de la jeunesse, ô combien sclérosée, de cette Angleterre puritaine. La France n’était pas mieux, sans parler des Etats-Unis.
C’est un film qui rend hommage aux pionniers de la radio libre : libre dans ces manières, libre dans son ton, libre dans sa musique.
Je rapelle pour les plus jeunes qu’il faudra attendre les 80’s pour parler de radio libre en France (je suis suffisamment âgé pour avoir vécu cette glorieuse époque) : avant Mitterrand, les radios libres émettaient en pirates.

D’abord  une vibration. : fan inconditionnel de rock, j’ai trouvé la BO très intéressante. Elle évite les clichés, les poncifs et le sans intérêt en y incluant des standarts qui ont marqué cette époque et que j’écoute encore aujourd’hui.

Ensuite une bouffée de fraicheur.

La grande question que pose ce film est intemporelle : où commence et où finit la liberté culturelle, la liberté d’expression de chacun ?

Réponse : elle commence et s’arrête là où le pouvoir l’a décidé.

Il suffit juste d’écouter aujourd’hui ce que diffusent nos radios nationales et FM. Il suffit de regarder ce que proposent nos chaines public de télévision en matière de musique.
C’est une misère dirais-je, misérable !

Peut-être que ce film est un gag et une suite de personnages stéréotypés mais il s’agit avant tout d’un film. Notre réalité est tout autre : bien plus ringarde et dangereuse. Nous sommes abreuvés d’inculture aux heures de grande écoute. Les esprits se ferment, encouragés par l’inaction de NOS pouvoirs publics.

Conclusion :

La vrai liberté est clandestine et c’est dans la clandestiné que naissent les grandes (r)évolutions culturelles

« The rock is dead »

Vive le rock !

email

  • Perso, niveau BO, j’ai adoré « The Letter » elle est excellente. Je partage complètement ton avis sur le film, il est pas génial mais il est puissant quand même, complètement freestyle !

  • Miss_Kan

    Un grand moment de fraîcheur ce film.
    Un pure régale R&R !

  • Une bonne BO, un film prenant, bref, une grande réussite !

    Très bonne critique !