Nos avis Ciné

Point de chute : Les premiers pas de Johnny au cinéma (disponible en DVD le 5 juin)


Trois voyous enlèvent puis séquestrent une adolescente de quinze ans afin d’obtenir une rançon de son père. Mais, l’un d’entre eux, Eddie, ne supporte pas les méthodes employées par ses deux comparses… 
  • Réalisateur(s): Robert Hossein
  • Acteurs principaux: Johnny Hallyday, Robert Hossein, Christian Barbier
  • Date de sortie: 1970 – Ressortie en salles le 13 juin 2018
  • Nationalité: Française

Depuis la disparition de Johnny Hallyday le 6 décembre dernier, les hommages et autres rétrospectives musicales sont légion et s’enchaînent à cadence égale, y compris 6 mois après. Le plus célèbre des rockeurs fut ainsi connu pour de nombreux rôles au cinéma. Si Johnny a très souvent joué son propre rôle dans « Jean-Phillippe », ‘Mischka » ou encore « Rock’n’roll » de Guillaume Canet, on le retrouve aussi dans des rôles plus profonds et marqués, notamment dans les films de Claude Lellouch avec « Salaud, on t’aime » et « Chacun sa vie ». A l’occasion de ce qui aurait dû être son 75ème anniversaire en juin, trois films ressortent en salles et en DVD dans une nouvelle édition en 4K : « Le spécialiste » (Corbucci, 1969), « D’où vient tu Johnny » (Howard, 1963) et donc ce « Point de chute » réalisé par Robert Hossein et sorti en 1970.

« Point de chute » narre l’histoire d’un enlèvement, celui d’une jeune fille de 15 ans par trois malfrats. Parmi eux, Vlad dit « le roumain », incarné par Johnny, qui se prête d’affection pour l’otage Catherine (jouée par Pascale Rivaut), et tourne le dos à ses comparses dont il n’apprécie plus leurs méthodes. A l’époque, Johnny était déjà célèbre pour être « l’idole des jeunes » et ce film renforce cette réputation. Véritable huis clos avec une unité de temps et de lieu bien marquée, « Point de chute » est un thriller épuré, où la quasi-absence de dialogues donne un film très brut. Malheureusement, le film pêche par son excès de romantisme et sa naïveté devant assez agaçante. La mise en scène de Robert Hossein propose à la fois de sublimes images (notamment les paysages resplendissants de la région de Royan) et des maladresses propres aux films romantiques : le ralenti et des couleurs fadasses. Si le scénario est de facture classique, cette réflexion sur la quête de liberté et cette proximité entre l’otage et son ravisseur, tous deux reliés par leur jeunesse, donne au film un petit quelque chose de plaisant à l’oeil. La superbe chute finale donne toute l’intensité à ce film, qui demeure, toutefois, assez lent et engoncé dans ce romantisme au chausse-pied. Néanmoins, revoir Johnny dans l’un de ses premiers films, reste malgré tout, un plaisir et prouve qu’il fut aussi « une gueule » et un charisme taillé aussi pour le cinéma.

On notera en bonus :

  • Johnny  à Bochuz : Le concert légendaire de 1974, filmé par la Radio Télévision Suisse, pour la première fois en version restaurée Haute Définition. De « Que je t’aime » à une version poignante du « Pénitencier », 11 titres live rares et indispensables interprétés dans la prison suisse de Bochuz.
  • Autour de Point de Chute avec Jean-François Rauger, directeur de la Programmation de la Cinémathèque française
  • Un livret de 36 pages exclusif et inédit : Paroles et images, les photos d’exploitation du film et les propos de Robert Hossein et Johnny Hallyday sur « Point de Chute »

 

email
SCENARIO 58%
MISE EN SCENE 64%
ACTEURS 64%
PHOTOGRAPHIE 62%
BANDE SON 58%
APPRECIATION GENERALE 60%
Vote final

Ressorti en salles et en DVD, "Point de chute" est l'un des premiers films de Johnny Hallyday acteur. Même si ce huis clos gentillet ne restera pas dans les annales, l'aspect brut de ce film contenant très peu de dialogues lui confère un petit intérêt.

Note finale 61%