Nos avis Ciné

Paris-Willouby : Attachant


Les Guilby Lacourt forment une famille recomposée typique de notre époque. Entre père, belle-mère, petite sœur, frère, demi-sœur, ou encore demi-oncle, ils ont parfois du mal à s’y retrouver ! Un soir, ils apprennent la mort d’un grand-père avec qui ils ont coupé les ponts depuis une dizaine d’années. Fatalement voués à cohabiter le temps d’un long voyage pour se rendre à son enterrement, ils vont tous très vite devoir s’adapter au concept du « vivre ensemble » dans l’espace exigu de la voiture familiale. Pour le meilleur et pour le pire !

  • Réalisateur(s): Quentin Reynaud et Arthur Delaire
  • Acteurs principaux: Isabelle Carré, Stéphane De Groodt, Alex Lutz
  • Date de sortie: 20/01/2016
  • Nationalité: Française
Un road-movie attachant malgré ses défauts...

Un road-movie attachant malgré ses défauts…

 

Premier long-métrage du duo Arthur Delaire et Quentin Reynaud, « Paris-Willouby » est un film né lors d’un dîner, où par des dessins faits sur le coin d’une table, les deux hommes créent l’histoire d’une famille recomposée. Ils ont notamment fait référence à leur vie personnelle, puisqu’ils sont tous deux, issus de familles nombreuses. « Paris-Willouby » s’inscrit clairement dans la veine du road-movie sur fond de mélo familial, et l’on pense très vite au film de Jonathan Dayton, « Little miss Sunshine » où plusieurs membres d’une famille sont contraints de voyager ensemble pour accompagner la cadette de la famille à un concours de beauté. Ici, c’est pour un deuil, celui du père de la mère de famille, Claire (Isabelle Carré), mais aussi de Marc, l’oncle fainéant (Alex Lutz) que toute la famille recomposée va devoir apprendre à se supporter le temps d’un voyage de Paris vers Willouby, une ville fictive.

Ce film n’est pas qu’une simple comédie où l’on rit à se plier en quatre, mais « Paris-Willouby » a pour ambition d’interroger le spectateur sur les ravages d’une rancoeur familiale, ses petits secrets, et ses disputes futiles. Il faut reconnaître un certain courage de la part des cinéastes de créer un road-movie pour leur premier long-métrage, tant ce sous-genre est sous-exploité par le cinéma français. Qui dit road-movie familial, dit aussi personnages qui doivent susciter un intérêt et un attachement. Et en ce qui concerne l’attachement aux personnages, « Paris-Willouby » parvient parfaitement à nous faire aimer cette famille, portée à bouts de bras par Claire jouée par Isabelle Carré (actrice que j’adore personnellement pour sa candeur et sa gaucherie caractérisée). Chaque membre de la famille a ses propres problèmes : Prune, la cadette de la fille qui vole dans des magasins, Alexandre son demi-frère qui assume sa position de végétarien tout en étant secrétement amoureux de la fille de son nouveau beau-père, ou encore Marc, qui squatte toujours chez sa sœur, et enfin le nouveau compagnon de Claire, qui éprouve des problèmes d’érection.

Tout ce joyeux bordel forme un film assez attachant et surprenant. Même si on est assez loin de la rigueur scénaristique de « Little miss sunshine », on a du mal à ne pas aimer ce film, tant on se sent en bonne compagnie de ces personnages pétris de défauts mais qui dégagent une spontanéité proche du quotidien. Alors oui, le film comporte des clichés et des omissions dans son récit (on ne comprend pas pourquoi les cinéastes délaissent complètement certaines intrigues comme le lendemain de l’aventure entre Alexandre et la fille de son nouveau beau-père qui comportait un vrai potentiel tragi-comique) ou encore le futur apprentissage de la vie d’adulte par Marc, qui partirait de chez lui. C’est vraiment dommage que le film a cette tendance à l’omission ou au contraire à l’usage abusif de clichés, car ce film demeure malgré tout, une sympathique comédie teintée de tendresse. Même chose pour le but du film, car ce pélerinage à Willouby chaotique et riche en situations comiques, manque pourtant de se transcender alors que tous les ingrédients y sont. Au final, on ressort du film peut-être un poil déçu de ne pas avoir assisté au nouveau « Little miss sunshine » français, mais assez satisfait d’avoir vu un sympathique road-movie, dont il est difficile de reprocher un quelconque manque de sincérité. Une petite bouffée d’air, pas bien méchante, qui fait malgré tout du bien.

email
SCENARIO 67%
MISE EN SCENE 71%
ACTEURS 78%
BANDE SON 72%
PHOTOGRAPHIE 71%
APPRECIATION GENERALE 67%
Vote final

Certes, "Paris-Willouby" est pétri de défauts, notamment dans son écriture paresseuse et ses omissions scénaristiques, mais on a du mal à ne pas s'attacher à cette famille dysfonctionnelle, interprétée avec soin et sincérité.

Note finale 71%