Nos avis Ciné

Paddington : Parfait divertissement pour Noël


Paddington raconte l’histoire d’un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres, à la recherche d’un foyer et d’une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n’est pas aussi accueillante qu’il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière.

  • Réalisateur(s): Paul King
  • Acteurs principaux: Ben Whishaw, Hugh Bonneville, Sally Hawkins, Nicole Kidman
  • Date de sortie: 03/12/2014
  • Nationalité: Américaine
Le cousin éloigné de Ted

Le cousin éloigné de Ted

 

Adapté des romans et romans de Michael Bond, qui cartonne en Angleterre, le célèbre ours « Paddington » est enfin adapté au cinéma(après trois séries animées en 1975, 1989 et 1997) par Paul King, réalisateur quasi-inconnu. Soit donc l’histoire d’un jeune ours, envoyé par sa vieille tante du Pérou pour qu’il cherche un maître et une vie meilleure à Londres.

Très vite, on ne peut s’empêcher à « Ted » de Seth MacFarlane, du fait qu’il met en scène un ours dans un environnement dans lequel il devra s’adapter. Mais il faut le dire tout de suite, « Paddington » est bien plus familial et moins grossier que son congénère. Si les deux films ont beaucoup d’humour, ils n’adoptent pas du tout le même !! « Paddington » joue plus souvent la carte de l’humour maladroit et visuel (là où « Ted » préférait un humour en dessous de la ceinture). Ce qui frappe aussi, c’est la façon dont est perçu l’ours qui parle, ce qui paraît tout à fait normal dans « Paddington » (contrairement à Ted qui passait par une phase de surprise de l’ours qui parle!) Paddington est bien plus classe, toujours poli,cherche à apparaître sous ses meilleurs jours pour se faire adopter, et terriblement attachant !

Grand public !

Grand public !

 

L’intrigue du film est relativement classique, et n’a pas grande originalité dans le récit qu’il déploie. (Paddington va résider dans une famille, qui va l’accepter difficilement, puis à forces de bêtises  elle va le rejeter puis va partir à sa recherche et le défendre). Rien d’original donc. A ceci près que le film évite une grande partie du temps, la niaiserie facile (et récurrente sur ce genre de film) et donne à ce « Paddington » une véritable âme, ce qui nous attache à cet ours, si maladroit. Il faut dire aussi que la voix douce, mélodieuse et futée de Guillaume Gallienne (qui avait déjà doublé l’irrésistible « Monsieur Peabody » cette année) aide à ce processus d’identification. Rien à voir avec le (mauvais) choix, selon moi, de faire doubler Ted par la voix rocailleuse de Joeystarr.

Du côté des humains, on notera les performances correctes de Mr et Mme Brown (d’Hugh Bonneville et Sally Hawkins) et celle un peu plus mitigée de Nicole Kidman, dont le mimétisme, à la fois physique et narratif, avec Cruella, des « 101 dalmatiens » est criant et même un peu trop appuyé. Malgré tout, « Paddington » véhicule de vraies valeurs positives et soulève des questionnements intéressants sur l’importance du foyer, de la place à se faire dans le monde, et dans sa famille. Si ce film est avant tout destiné aux enfants, les adultes ne s’ennuieront pas devant les multiples références cinématographiques auxquels il fait appel, on pense notamment à « Chantons sous la pluie » dans ses « scènes de parapluie ».

email
SCENARIO 73%
MISE EN SCENE 76%
ACTEURS ET DOUBLAGE 86%
PHOTOGRAPHIE 81%
BANDE SON 75%
APPRECIATION GENERALE 83%
Vote final

Rythmé et drôle, "Paddington" a tous les attraits du parfait divertissement familial pour Noël ! Doublé avec finesse par Guillaume Gallienne, Paddington se révèle très attachant et évite toute niaiserie facile de ce genre de film, destiné avant tout au jeune public, mais dont les adultes s'amuseront à relever les références cinématographiques et les valeurs qu'il véhicule.

Note finale 79%