Nos avis Ciné

Nos femmes : Entre hommes


Max, Paul et Simon sont amis depuis 35 ans. Une amitié joyeuse, assidue et sans nuage. Si leur vie professionnelle est une réussite, le bilan de leur vie privée est plus mitigé. Un soir, nos trois amis ont rendez-vous chez Max pour une partie de cartes. Simon apparaît anéanti, et raconte qu’il s’est disputé avec Estelle son épouse et que dans un accès de colère, il l’a étranglée. Max et Paul sont saisis d’effroi. Surtout quand Simon les supplie de lui fournir un alibi afin qu’il puisse échapper à la prison. Max et Paul hésitent. Mentir à la justice ou dénoncer leur meilleur ami ?

  • Réalisateur(s): Richard Berry
  • Acteurs principaux: Daniel Auteuil, Richard Berry, Thierry Lhermitte
  • Date de sortie: 29/04/2015
  • Nationalité: Française
Un vaudeville masculin emballant

Un vaudeville masculin emballant

La semaine dernière, je vous ai parlé du film « Entre amis » d’Olivier Barroux, véritable supplice d’ennui et très peu drôle. Le film mettait en scène Daniel Auteuil dans un huis clos, entouré d’amis, sur un bateau. A peine une semaine plus tard, on retrouve le même acteur là encore dans un environnement clos, entouré de deux amis. Autant vous dire que je craignais beaucoup de m’ennuyer fermement une fois de plus, devant un pitch si similaire. Adaptée d’une pièce de théâtre à succès (écrite par Eric Assous, jouée de septembre 2013 à février 2014) et déjà mise en scène par Richard Berry, dans laquelle il jouait tout comme Daniel Auteuil, voilà que le film débarque dans nos salles, à l’instar du « Prénom », qui était une pièce de théâtre avant d’être un film.

Deux amis, aux vies privées soit trop tumultueuse, soit trop calme vont voir arriver leur troisième ami, qui annonce avec effroi le meurtre de sa femme. Il n’y a rien de grandiose dans un film marqué d’une surdose de théâtralité, et d’une difficulté à rendre le tout cinématographique, et où on assiste aux problèmes des bourgeois parisiens, comme le cinéma français a malheureusement trop souvent pris l’habitude de s’en délecter. Cela passe par des longs plans sur la Tour Eiffel toutes les cinq minutes ou encore l’étalement de la richesse avec l’appartement du personnage principal. Mais le défaut principal reste son étalage de clichés qui touche principalement les femmes, qui sont souvent réduites à des rôles clairement négatifs donnant au film un ton misogyne (la femme agressé qui en gros, l’aurait bien cherché, ou encore la femme de Daniel Auteuil qu’il serait de bon ton de tromper).

Malgré tous ses défauts, on s’attache, contre toute attente, à cette histoire abracadabrantesque, où l‘on vient non seulement à s’interroger sur la notion de l’amitié (en particulier masculine) mais aussi et surtout à se demander ce que l’on ferait à la place des personnages, celui de D.Auteuil et de R.Berry ayant deux visions opposées au sujet de l’acte de leur ami : le dénoncer ou le couvrir ?? Avec tous ces clichés et un récit qui ne déploie pas une phénoménale quantité de surprises, il faut néanmoins souligner que le récit dévoile les facettes des personnages, en faisant bouger intelligemment les lignes psychologiques de ceux ci, qui rend le huis clos assez passionnant par moments, avec la complicité de cet appartement, véritable personnage du film, qui par son aspect labyrinthe et confortable, crée un sorte de cocon pour le moins explosif. A noter également la performance de Daniel Auteuil, beaucoup plus crédible et réussie que pour « Entre amis », marqué par un coup de colère mémorable, semblable aux meilleurs films de Louis De Funès.

nos-femmes-de-richard-berry-11399977xqrsa

email
SCENARIO 67%
MISE EN SCENE 64%
ACTEURS 70%
PHOTOGRAPHIE 65%
HUMOUR 64%
APPRECIATION GENERALE 66%
Vote final

Dans ce film plombé par une surcharge de clichés et par sa misogynie ambiante, "Nos femmes" se révèle contre attente, assez plaisant et emballant. A contrario d'"Entre amis" sorti la semaine dernière, le huis clos est plutôt bien exploité et déploie l'énergie de ses comédiens, en particulier Daniel Auteuil, en grande forme.

Note finale 66%