Nos avis Ciné

Noé : notre avis


Etant un des films les plus attendus de cette année 2014, c’est peu dire que je me suis précipité dans les salles pour découvrir « Noé ». Fan de films catastrophes (et je suis servi cette année puisque après Pompéi, et avant Godzilla (le 15 mai) et Black storm (en août), voilà la fin du monde version Darren Aronofsky (Pi, Requiem for a dream, The wrestler, Black swan)

Russell Crowe est Noé, un homme promis à un destin exceptionnel alors qu’un déluge apocalyptique va détruire le monde. La fin du monde… n’est que le commencement.

  • Réalisateur(s): Darren Aronofsky
  • Acteurs principaux: Russell Crowe, Jennifer Connelly, Anthony Hopkins
  • Date de sortie: 09/04/2014
  • Nationalité: Etats-Unis
Le déluge arrive!

Le déluge arrive!

Rare sont les films qui osent s’attaquer à la religion et au sujet hautement sensible qu’est la Bible ! (le film est d’ailleurs interdit dans de nombreux pays du Moyen-Orient). On se souvient des nombreuses polémiques suite à la sortie de « La passion du Christ » (2004).

Ici, c’est Darren Aronofsky qui s’y colle en adaptant avec courage l’histoire de Noé, qui après avoir rêvé une vision de déluge, décida de construire une arche pour sauver les innocents (à savoir les animaux!). Et d’abord, il faut dire qu’il ne faut pas aller voir ce film pour voir des animaux, puisqu’on ne les voit que grimper dans l’arche. Aronofsky ne s’intéresse pas du tout aux animaux mais plutôt à la figure humaine! Il ne faut pas s’attendre non plus à un blockbuster à la sauce Marvel…
« Noé » ne ressemble à aucun autre film et c’est là la grande intelligence du réalisateur, c’est de faire un film à la forme d’un blockbuster (avec tous ses codes visuels et chargés en images de sythèse) mais au fond intimiste qui ressemble souvent à un film d’auteur, et parfois sur certains plans impressionnistes, peut invoquer au cinéma expérimental. C’est donc un film hybride et « Noé » marque sa volonté de se détacher de toute la production cinématographique actuelle et a le mérite de proposer quelque chose de différent. Je comprend que le film déçoive ainsi certains, qui s’attendaient peut-être à ce que le film entre dans l’une ou l’autre des cases.

Russel Crowe en Noé plus vrai que nature!

Russel Crowe en Noé plus vrai que nature!

A l’instar de « Black swan » (2011) et « The wrestler » (2004), Aronofsky aime mettre en scène un héros, un vrai qui s’accapare de l’écran telle une masse (guerrière ici ou dans « The wrestler » ou gracieuse pour Natalie Portman dans « Black swan »). Et qui peut incarner ce personnage mieux que Russell Crowe, en Noé visionnaire mais qui révèle une idéologie empreinte de misanthropie, prêt à sacrifier les siens pour sa cause (interprétée comme la volonté de Dieu). Parmi la famille de Noé, on retrouve aussi la mère courage, jouée par Jennifer Connelly (déjà à l’affiche de « Requiem for a dream » (2000), le fils cadet Cham, Logan Lerman (Vu dans « Percy Jackson ») qui lui aussi n’a qu’un objectif : trouver une femme pour lui assurer une descendance, et Emma Watson « Harry Potter », en fille adoptive de Noé émouvante.

L'arche à flots : des effets spéciaux saisissants

L’arche à flots : des effets spéciaux saisissants!!

Le film se construit en deux parties : une première sur la vision et la construction de l’arche, et sur la mise en place du noyau dramatique autour de la famille, avec comme danger les hommes qui veulent s’approprier de l’arche, mais qui évitent les clichés d’être les « méchants », ils veulent simplement vivre… La seconde partie, une fois que le déluge a eu lieu et que l’arche est à flots, on assiste à un huis clos comme je les aime, où le masque de certains tombent, où des stratégies humaines se tissent et où des failles dans la volonté de Noé apparaissent au grand jour…

La condition humaine, qui est le véritable coeur du sujet porte ici une dimension philosophique également : Doit-on se soumettre aux volontés de Dieu, même si cela implique de sacrifier les siens?

Visuellement, « Noé » est remarquable car Aronovsky parvient à restituer cet épisode de la Bible avec l’aide d’effets spéciaux à couper le souffle, la scène du déluge (la plus attendue du film) est filmée à la fois avec précision et grandeur et immerge (c’est le cas de le dire) le spectateur dans cette arche dans laquelle il ne sortira qu’en même temps que les personnages.

Si le film a quand même des faiblesses (les visiteurs, sortes de blocs de pierre en mouvement sont un peu ridicules) et si l’on peut regretter des longueurs et quelques facilités scénaristiques, « Noé » est un film louable par son ambition, et parvient dans l’ensemble à remplir ses objectifs, à savoir divertir mais aussi réfléchir sur la place de l’Homme dans le monde d’aujourd’hui.

 

email
SCENARIO 72%
ACTEURS 79%
EFFETS VISUELS 90%
MISE EN SCENE 81%
AMBIANCE SONORE 67%
APPRECIATION GENERALE 77%
Vote final

"Noé" est un film qui se démarque des autres, par son esthétique entre blockbuster et film d'auteur, comme par son message, résolument actuel sur la place de l'Homme dans le monde !

Note finale 77%
Note des Lecteurs
0 votes
0