Nos avis Ciné

Monsieur et Madame Adelman : Une bonne surprise !


Comment Sarah et Victor ont-ils fait pour se supporter pendant plus de 45 ans ? Qui était vraiment cette femme énigmatique vivant dans l’ombre de son mari ? 
Amour et ambition, trahisons et secrets nourrissent cette odyssée d’un couple hors du commun, traversant avec nous petite et grande histoire du dernier siècle.

  • Réalisateur(s): Nicolas Bedos
  • Acteurs principaux: Nicolas Bedos, Doria Tillier, Denis Podalydès
  • Date de sortie: 08/03/2017
  • Nationalité: Française

« Monsieur et Madame Adelman » est le premier long-métrage de Nicolas Bedos derrière la caméra après avoir officié en tant qu’acteur (et souvent dans des seconds rôles) comme dans « L’amour dure trois ans » ou « L’art de la fugue ». C’est aussi le premier film de Doria Tillier, sa compagne dans la vraie vie, qui jusqu’ici n’était connue que pour son rôle de Miss Météo sur Canal plus. Ce film est d’ailleurs un long travail de collaboration entre Doria Tillier et Nicolas Bedos qui s’amusaient à faire des improvisations ensemble pour exorciser leurs angoisses concernant l’avenir, la famille, la vieillesse ou encore l’infidélité. Même si la fiction n’a pas comme vocation de raconter la véritable vie du couple, Nicolas Bedos a voulu irriguer son film de nombreux souvenirs personnels. Pour parfaire sa première expérience, Doria Tillier s’est réinscrite dans son ancien cours de théâtre et estime que l’on peut voir ce film sous deux angles. Soit une histoire d’amour sur un amour qui résiste à toutes les épreuves, ou soit un film conçu sur la notion croisée de fantasme et de réalité. Récemment, Guillaume Canet s’était amuser à déstructurer sa vie de couple dans « Rock’n roll » avec un grain de folie atypique.

« Monsieur et Madame Adelman » se veut une fascinante étude du couple en se déroulant sur 45 ans, des années soixante-dix à nos jours. Le récit commence par la fin, avec l’enterrement de Victor, écrivain reconnu. Sa femme Sarah va aider un écrivain, intéressé par la vie foisonnante du couple, en racontant son histoire. C’est alors un retour vers le passé, fragmenté en une quinzaine d’actes que l’on suit tous les tourments du couple. De la rencontre à la mort de Victor, le récit suit en véritable montagnes russes les disputes et réconciliations, les bonheurs et questionnements psychologiques. A l’instar de « Mon roi » de Maiwenn qui se concentrait en particulier sur la domination d’un conjoint sur l’autre, « Monsieur et Madame Adelman » nous immerge dans un véritable tourbillon d’un couple, entrecoupés de repères temporels et politiques bien sentis. Le film parvient habilement à faire vieillir ses personnages avec un réalisme saisissant. Si en connaissant l’humour de Nicolas Bedos, on pouvait craindre un trop plein d’hystérie, son film est finalement un film réjouissant qui ressemble à la vie, parfois drôle, parfois dramatique.

Même si la multiplication des gags, tels des scénettes, peut parfois lasser, « Monsieur et Madame Adelman » slalome entre les clichés, et met en point d’orgue le parcours de création d’un artiste qui ne dépend pas de lui même, mais de sa vie de couple. Dans ce concentré de vie, les dialogues fusent entre Sarah et Victor, tantôt attachants, tantôt agaçants. Le film est teinté d’humour noir (le fils malade et bête dont Victor aimerait se débarrasser) et d’une certaine tendresse, malgré les exagérations et infidélités de ces personnages. Si Doria Tillier est indiscutablement la révélation du film, toujours juste et puissante émotionnellement, Denis Podalydès dans le rôle d’un psy qui vieillit en même temps que le couple Adelman y est bluffant et hilarant. On avance dans le film avec les remords du temps passé, et un fin qui commence à brouiller les pistes sur la vérité des faits énoncés dans le film (est ce Victor qui voulait prendre le nom de famille juif de Sarah ? Comment a t-elle aidé son mari dans l’écriture de ses livres?) Le scénario brillant de subtilité est porté par la mise en scène également intelligente et pleine de trouvailles.

email
SCENARIO 83%
MISE EN SCENE 77%
ACTEURS 85%
PHOTOGRAPHIE 76%
BANDE SON 81%
APPRECIATION GENERALE 81%
Vote final

Si « Monsieur et Madame Adelman » pouvait laisser craindre d'un film lassant, le film est finalement une bonne surprise ! Oscillant constamment entre la comédie et le drame, on passe un moment savoureux et parfois même jubilatoire, enclos dans ce couple Adelman, entre fantasme et réalité.

Note finale 80%