Nos avis Ciné

Mission pays basque : En roues libre (Sortie en DVD et VOD le 14 Novembre)


Sibylle, jeune Parisienne aux dents longues, entend briller dans ses nouvelles fonctions professionnelles en rachetant une quincaillerie au Pays Basque afin d’y implanter un supermarché. Elle s’imagine avoir « roulé » le vieux propriétaire mais ce dernier est sous curatelle. Sibylle doit donc faire affaire avec Ramon, le neveu, pour récupérer son argent et signer au plus vite. Sinon, c’est le siège éjectable assuré. Elle va rapidement s’apercevoir que les basques n’ont pas l’intention de se laisser faire par une parisienne, si jolie soit-elle.

 

  • Réalisateur(s): Ludovic Bernard
  • Acteurs principaux: Elodie Fontan, Florent Peyre, Daniel Prévost
  • Date de sortie: 12/07/2017
  • Nationalité: Française

 

Depuis qu’il a commencé le cinéma en janvier dernier avec « L’ascension », Ludovic Bernard n’arrête plus. 6 mois après la sortie de son premier film, le cinéaste nous a proposé une nouvelle comédie « Mission Pays Basque ». Si le cadre des deux films est totalement différents (les paysages enneigés de l’Himalaya dans le premier, le pays Basque et ses traditions dans le second), Ludovic Bernard élabore une même recette : celle de plonger son personnage principal dans un monde qui lui est totalement étranger, afin d’en éprouver les limites. Sorti en janvier, « L’ascension » avait été un succès critique et public avec 1,2 millions, et dégageait une réelle sympathie grâce au pétillant Ahmed Sylla. Tout le contraire avec « Mission pays basque » ne dépassant même pas les 100 000 entrées.

« Mission pays basque » a pour objectif de rendre hommage à une région, et l’on pense invariablement à « Bienvenue chez les ch’tis » qui mettait en scène les traditions d’une région. Malheureusement, « Mission pays basque » fait fléchir nettement la côte de Ludovic Bernard. Le duo de comédiens Elodie Fontan/Florent Peyre ne brille pas, et fait pâle figure en comparaison du duo Paradis/Duris dans « L’arnacoeur » auquel ce film partage des points communs dans leur récit. L’introduction du film est relativement plaisante, en soulignant le côté carriériste extrême de Sibylle (Elodie Fontan), qui, parisienne dans l’âme, va devoir racheter une quincaillerie dans le Sud-Ouest. Mis sous curatelle, le propriétaire va laisser place à son neveu (Florent Peyre). Evidemment, l’ambiance est d’emblée électrique entre les deux.

« Mission pays basque » fait parti de ces films dont on devine rapidement les (minces) enjeux. Et comme trop souvent dans les comédies françaises, on ne trouve aucune finesse et la subtilité n’est pas le fort de cette production où tout est poussif et surjoué. Passé le temps de la découverte, on s’ennuie terriblement devant des acteurs qui gesticulent dans tous les sens, et qui finissent par agaçer. Loin de rendre hommage au pays basque, le film s’embourbe dans des clichés et improbabilités sans fins et rend le visionnage pénible. Les enjeux narratifs sont réduits à la portion congrue (qui chantera le plus longtemps), et le jeu d’Elodie Fontan énerve par ses mimiques.

A noter d’ailleurs que la sortie dvd du film n’est accompagné d’aucun bonus.

email
SCENARIO 52%
MISE EN SCENE 53%
ACTEURS 43%
PHOTOGRAPHIE 57%
HUMOUR 47%
APPRECIATION GENERALE 47%
Vote final

Mièvre et sans surprise, « Mission pays basque » est une comédie largement dispensable. Enlisé dans d'énormes clichés, cette production de Ludovic Bernard nous sert une opposition classique Paris/province navrante et peu drôle.

Note finale 49%