Nos avis Ciné

Microbe et Gasoil : Réjouissant road-movie


Les aventures débridées de deux ados un peu à la marge : le petit « Microbe » et l’inventif « Gasoil ». Alors que les grandes vacances approchent, les deux amis n’ont aucune envie de passer deux mois avec leur famille. A l’aide d’un moteur de tondeuse et de planches de bois, ils décident donc de fabriquer leur propre « voiture » et de partir à l’aventure sur les routes de France…

  • Réalisateur(s): Michel Gondry
  • Acteurs principaux: Ange Dargent, Théophile Baquet, Audrey Tautou
  • Date de sortie: 08/07/2015
  • Nationalité: Française
Un road-movie réjouissant et décalé...

Un road-movie réjouissant et décalé…

Dans sa filmographie, Michel Gondry ne cesse de s’inscrire dans un cinéma fait de malice et de poésie, assez unique dans le paysage artistique français. Si « Soyez sympas, rembobinez » et « The green hornet » m’avait bien plu, l’adaptation de « L’écume des jours » (2013) est un film qui m’avait laissé complètement froid et indifférent. Après ce tournage long et harassant, Gondry a exprimé son souhait de revenir à un cinéma plus « bricolé » et plus simple. Avec « Microbe et Gasoil », le cinéaste s’intéresse à deux jeunes ados rejetés par les autres camarades de classes et mis de côté ou sous-exploités par leur famille respective. 

Dans la première demie-heure, on fait ainsi connaissance avec Microbe, 14 ans et demi, chétif, très bon dessinateur de femmes nues, et que tout le monde confond avec une fillette, et Gasoil, 16 ans, plus mature, bricoleur dans l’âme et déjà très indépendant. Ces deux êtres différents font connaissance et se lient d’amitié jusqu’à ce que vienne l’idée de fabriquer une maison sur roulettes pour voyager, sortir de leur quotidien et créer leur propre rapport au monde. Le film se mue en road-movie totalement barré et emprunte des chemins de traverses bien vus, en écharpant certains travers de la société (les camps de roms). Attachant et convaincant tout en se présentant dans la veine d’une mise en scène épuré et nostalgique, « Microbe et Gasoil » nous présente cette amitié ado d’une manière totalement différente des comédies traditionnelles, à mi chemin entre un cinéma à la Ken Loach (où l’on devine une certaine misère sociale) et un grain de folie propre au cinéma de Gondry.  

Dans ce film, c’est avant tout l’alchimie parfaite de ses deux jeunes personnages, campés par Ange Dargent et Théophile Baquet, qui en plus de très passer à l’écran, apportent un souffle créateur au film, avec leurs dialogues ciselés et malicieux. L’autre intérêt du film est que Gondry ne tombe dans presque aucun piège narratif (le rapport au sexe reste subtil, l’empreinte familiale reste sous-jacent), ce qui rend un film intéressant, malgré un rythme parfois alternatif. Car si l’on passe un très bon moment, à l’intérieur d’un film qui emprunte plusieurs pistes, on peut parfois trouver le temps un peu long vis à vis de l’histoire racontée, mais demeure tout de même une comédie parfaite pour sortir des traditionnels blockbusters d’été !

email
SCENARIO 82%
MISE EN SCENE 83%
ACTEURS 87%
PHOTOGRAPHIE 82%
APPRECIATION GENERALE 83%
Vote final

Attachant et empreint d'une certaine nostalgie comique, "Microbe et Gasoil" est un road-movie réussi, où Gondry s'amuse avec le thème de l'adolescence en quête de liberté. Une virée pour sortir des sentiers battus des sempiternels blockbusters, revigorante, rafraîchissante et parfaite pour cet été !

Note finale 83%