Nos avis Ciné

Ma meilleure amie : Un mélo bouleversant sur le cancer


Milly et Jess sont deux meilleures amies inséparables depuis l’enfance. Alors que Milly se voit diagnostiquer une grave maladie, Jess tombe enceinte de son premier enfant…

  • Réalisateur(s): Catherine Hardwicke
  • Acteurs principaux: Drew Barrymore, Toni Collette et Paddy Considine
  • Date de sortie: 15/06/2016
  • Nationalité: Américaine

02795-Miss You Already-Photo Nick Wall.NEF

D’emblée, il peut paraître surprenant de voir Catherine Hardwicke, qui avait signée le premier volet de « Twilight » en 2008 et l’adaptation du « Chaperon rouge » en 2011 (deux films clairement axés pour un public adolescent) changer de braquet en réalisant un film beaucoup plus sombre et adulte sur le papier où il est question d’amitié (et non plus d’amour) mais aussi et surtout de maladie et de maternité. Ce projet est inspiré de la vie personnelle de la scénariste du film, Morwenna Banks, qui a perdu trois de ses amies à cause d’un cancer du sein. Pour son scénario, elle a voulu en faire une version fictive de sa propre réalité en y injectant beaucoup d’humour. Morwenna Banks s’inspire également de sa pièce de théâtre radiophonique « Goodbye » diffusé sur une radio britannique en 2013 qui traitait du même sujet et fait équipe avec Catherine Hardwicke, pour qui le cancer la touchait directement elle aussi, après avoir perdu son père de cette maladie.

Tourné à Londres, ce qui a constitué des avantages dans le visuel urbain si atypique et cosmopolite, mais aussi des inconvénients de par le prix excessivement cher du tournage dans la capitale anglaise, « Ma meilleure amie » met donc en scène deux meilleures amis, Milly et Jess. Inséparables depuis l’enfance, puis l’adolescence et l’université, elles ont vécu toute leur vie ensemble et se connaissent par coeur, ce qui empiète parfois sur leur vie de couple. D’un côté, Milly vit en couple avec Kit, un punk qui s’est assagi avec la naissance de leurs enfances, de l’autre Jess en couple avec Jago, qui n’arrivent pas à avoir un enfant. Seulement voilà, la vie est souvent cruelle et lorsque Milly apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein, sa meilleure amie apprend peu après qu’elle atend enfin son premier enfant.

Au premier abord, « Ma meilleure amie » déploie un scénario très convenu sans beaucoup de surprise, on voit venir dès le début du film l’issue du film. Toutefois, ce mélo en forme d’ode à l’amitié, l’amour et la vie est profondément touchant. En nous montrant la maladie vu par le point de vue des proches, « Ma meilleure amie » développe un récit bouleversant sur l’amitié et le temps qui passe en contenant néanmoins énormément d’humour. Pour filmer au plus près ce sujet intime et difficile, Catherine Hardwicke choisit de se rapprocher au plus près ses héroines (où certaines séquences ont mêmes été filmées avec l’iPhone de la réalisatrice), ce qui est souvent une bonne idée mais un tantinet trop invasif et présent dans le récit. Traversé par des scènes sublimes (ou comment expliquer le cancer aux enfants par une vidéo légère), « Ma meilleure amie » est un mélo d’une grande profondeur, qui aborde aussi bien la transmission générationnelle, la figure du couple mis à l’épreuve par le regard de l’autre qui change et bien sûr l’amitié infaillible malgré les coups durs. En cela, la symbiose entre Toni Colette (absolument formidable) et Drew Barrymore est tout simplement parfaite, et pose de leur empreinte ce drame universel.

Peu à peu, le film atteint des sommets d’émotion, où l’on pleure comme une madeleine devant cette histoire d’amitié vivifiante qui s’apprête à se fissurer devant la maladie. Ce drame humain a beau être prévisible dans son déroulement, le film parvient parfois à nous surprendre dans les étapes jusque celui ci, et nous frappe en plein cœur, tant la puissance émotionnelle du récit alternant moments de franche rigolades et de complicité contrastent avec la noirceur de la situation.

email
SCENARIO 87%
MISE EN SCENE 77%
ACTEURS 90%
BANDE SON 81%
PHOTOGRAPHIE 85%
APPRECIATION GENERALE 92%
Vote final

Bouleversant, sensible et juste, « Ma meilleure amie » est un mélo à aller voir avec un paquet de mouchoirs dans sa poche, qui vous servira sans aucun doute devant ce film qui ose aborder le sujet si délicat du cancer avec retenue et dérision, qui finira par souligner l'aspect aléatoire de la vie et sur le fait qu'il faut profiter de chaque instant que celle ci nous donne.

Note finale 85%