Nos avis Ciné

Ma loute : Burlesque et déjanté à souhait…


Film avec avertissement pour le jeune public
Eté 1910, Baie de la Slack dans le Nord de la France. De mystérieuses disparitions mettent en émoi la région. L’improbable inspecteur Machin et son sagace Malfoy (mal)mènent l’enquête. Ils se retrouvent bien malgré eux, au cœur d’une étrange et dévorante histoire d’amour entre Ma Loute, fils ainé d’une famille de pêcheurs aux mœurs bien particulières et Billie de la famille Van Peteghem, riches bourgeois lillois décadents.

  • Réalisateur(s): Bruno Dumont
  • Acteurs principaux: Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Valeria Bruni Tedeschi
  • Date de sortie: 11/05/2016
  • Nationalité: Française

maxresdefault (5)

 

Présenté en compétition officielle au dernier Festival de Cannes, « Ma loute » est le nouveau film de Bruno Dumont, habitué du célèbre festival pour y avoir remporté plusieurs prix (la mention Caméra d’or pour « La vie de Jésus », le grand prix du jury pour « L’humanité » et « Flandres ») Mais c’est surtout la mini-série « P’tit quinquin » composé de 4 épisodes et diffusé sur Arte et présenté à la Quinzaine des réalisateurs en 2014 qui a fait connaître Bruno Dumont du grand public. Les secrets de son cinéma résident en la présence d’acteurs non-professionnels (il choisit des locaux sur place), un attrait pour le Nord-Pas de Calais, mais avant tout un goût prononcé pour le burlesque et l’absurde poussé vraiment très loin.

Pour « Ma loute », Bruno Dumont le définit comme un film où « la force et le burlesque empoignent le drame, le portant aux confins du réel, à la cocasserie et son miroir déformant de nous-mêmes. »

Pour ce film, Dumont modifie légèrement ses habitudes en faisant appel pour incarner les bourgeois, à des acteurs connus, parmis lesquels Fabrice Luchini, Valeria Bruni Tedeschi et Juliette Binoche. Pour le reste, « Ma loute » s’inscrit directement dans la veine du cinéma du réalisateur, en poussant ses codes encore plus loin. C’est véritablement un film OVNI qui ne plaira sans doute pas à tout le monde. Le film nous présente une famille de bourgeois, les Van Peteghem venus passer leur vacances sur la côte d’Opale, ils cotoient dès leur arrivée des paysans assez particulier, cachant un secret : celui de tuer et de manger les touristes. Parallèlement, on suit deux policiers totalement atypiques (des sortes de Dupont et Dupond, mais au physique diamétralement opposé, faisant plus penser à Laurel et Hardy) et qui enquêtent sur ces disparitions de touristes. Seulement, ici, l’enquête passe complètement au second plan et sert uniquement de liant entre la famille Van Peteghem et la famille de paysans locaux.

Après cette réussite qu’était la mini-série « P’tit quinquin », Bruno Dumont pousse encore loin les curseurs de son cinéma burlesque, en mêlant habilement la comédie et la drame. Dans ce film, tout est volontairement caricatural, en témoigne les bourgeois, au jeu extrêmement maniéré et aux grimaces hilarantes ou cette caricature des pauvres gens. Dumont n’y fait pas de distinction dans les classes sociales et nous livre un film totalement délirant et barré. Au niveau des interprétations, on retiendra particulièrement l’interprétation de Fabrice Luchini en bossu, absolument incroyable dans sa gestuelle très particulièrement et ses mimiques lui donnant un air dépassé et nonchalant. Mais on pense aussi à Juliette Binoche, dans le rôle de la sœur envahissante. Assez trouble dans son récit (où passé le premier quart d’heure, on ne comprend pas toujours où le film veut nous mener), l’histoire d’amour naissante paraît elle aussi très opaque, entre Ma loute (le fils des paysans) et Billy (l’enfant des bourgeois, au look androgyne, et dont on ne sait jamais vraiment si c’est un garçon ou une fille)

Sublimé par des paysages dignes de cadres picturaux, « Ma loute » baigne aussi ses personnages dans une lumière somptueuse mais aussi une bande-son très travaillée et parfois drolissime dans les bruitages étranges liés au mouvement de certains personnages, renforçant l’aspect mystérieux du film. Toutefois, même si « Ma loute » se veut un sommet d’humour burlesque, le film a du mal à se tenir sur la longueur (le film dure 2 heures) et je ne suis pas sorti tout à fait convaincu par l’aspect surréaliste du film (avec des personnages s’envolant dans les airs à la fin du film par exemple), le film étant à mon sens meilleur lorsqu’il dépeint sa micro-société du Nord sous des aspects réalistes.

 

email
SCENARIO 77%
MISE EN SCENE 87%
ACTEURS 88%
HUMOUR 86%
PHOTOGRAPHIE 85%
APPRECIATION GENERALE 76%
Vote final

Sommet d'humour burlesque, "Ma loute" doit beaucoup sa réussite à ses comédiens célèbres(Fabrice Luchini en tête) mais aussi grâce aux non-professionnels. Si, pour moi, le film a du mal à tenir sur la longueur et nous perd par moments, la manière dont Bruno Dupont dépeint cette micro-société s'avère savoureuse et rafraichissant !

Note finale 83%