Nos avis Ciné

Love and Bruises [Critique]


Love and Bruises : love and disaster

Un film de Lou Ye.

Avec Corinne Yam, Tahar Rahim, Jalil Lespert, Vincent Rottiers…

1h45

Hua, étudiante chinoise, vient de débarquer à Paris. Elle rencontre par hasard Mathieu, ouvrier, avec lequel elle entame une relation faite de passion et de violence.

 

 

L’ oeuvre de Lou Ye pourrait aisément s’intituler Les lois du désir. Dans Love and Bruises, le réalisateur chinois est manifestement habité par la dialectique maintes fois éculée d’Eros et Thanatos. La sexualité, auparavant peinte avec grâce et subtilité (cf. le magnifique Une jeunesse chinoise) n’est ici réduite qu’aux instincts les plus vils (viols, maltraitance et soumission de l’héroïne). La mise en scène, alourdie par la laideur des scènes de sexe, témoigne d’une atmosphère malsaine. Lou Ye n’évite pas non plus les caricatures de la classe ouvrière en montrant un Tahar Rahim et un Jalil Lespert miséreux, sauvages, et abêtis !

Conclusion :

Je me demande encore ce que les acteurs sont venus faire dans cette aventure sino-parisienne complètement ratée !

 

email

  • Miss_Kan

    Au moins, ca c’est dit ; )
    Je ne l’ai personnellement pas vu, mais de fait, je pense l’éviter !

  • L’affiche a elle seule permet de douter du film… On dirait un gore qui se veut soft… Un saw pour les moins de 14ans….

  • Je ne l’ai pas vu et je ne suis pas prête de la faire à la lecture de cet article.

  • atmosphère malsaine… tout est dit, pour moi je ferai l’impasse sur ce film !

  • On peut avoir d’agréable surprise parfois 🙂

  • Mouais bof. (Comment ça, c’est pas très élaboré comme commentaire ? :p)