Nos avis Ciné

L’odyssée : Une plongée merveilleuse


1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.

  • Réalisateur(s): Jérôme Salle
  • Acteurs principaux: Lambert Wilson, Pierre Niney, Audrey Tautou
  • Date de sortie: 12/10/2016
  • Nationalité: Française

LOdyssée-Casting-bandes-annonces-affiches-et-dernières-informations-sur-le-film-avec-Lambert-Wilson-Pierre-Niney-et-Audrey-Tautou-

Dans l’imaginaire collectif, on a tous une image du commandant Cousteau âgé, vêtu de son fameux bonnet rouge. Toujours classé parmi les personnalités préférées des français près de 20 ans après sa disparition, le commandant Cousteau cache une facette plus sombre et complexe, pas forcément connue du grand public. Celui qui est connu pour ses célèbres documentaires tournées avec son bateau la Calypso, a aussi été récompensé par la Palme d’Or au Festival de Cannes en 1956 pour son film « Le monde du silence ». Il était donc normal qu’un biopic lui soit enfin consacré, et c’est Jérôme Salle qui s’en charge, lui qui avait signé auparavant des thrillers comme « Anthony Zimmer » ou encore les deux adaptations de « Largo Winch ». Pour le cinéste, l’idée de départ est né par le fait que son propre fils ne connaissait absolument pas Cousteau, Jérôme Salle explique alors : « C’était incroyable car pour les gens de ma génération, le commandant Cousteau c’était un peu Jésus Christ, l’un des hommes les plus connus au monde…En discutant autour de moi, j’ai réalisé qu’il était en train de tomber dans l’oubli pour les moins de 20 ans, voire les moins de 30 ans. Hormis « La vie aquatique » de Wes Anderson, aucun projet de cinéma n’avait abordé ce destin exceptionnel. »

 

Tourné aux quatres coins de la planète, de la Croatie à l’Afrique du Sud, de l’Antarctique aux Bahamas, « L’odyssée » a eu le droit à un très gros budget à l’échelle du cinéma français qui s’éleve à 30 millions d’euros. Côté casting, c’est Lambert Wilson qui enfile le célèbre bonnet rouge et qui a du suivre un régime draconien, et accepter des heures de maquillages pour le faire vieillir et le transformer physiquement, afin d’incarner au plus près Cousteau. Ces efforts valent le coup, tant Lambert Wilson y est saisissant et devrait aisément se retrouver nommé aux prochains Césars. Si le commandant Cousteau est au centre du film, on y suit aussi sa femme, jouée par Audrey Tautou, et son fils Philippe, joué par Pierre Niney, qui va connaître un sort dramatique dès les premières minutes du film.

 

Avant d’être un biopic, « L’Odyssée » est d’abord et avant un grand spectacle visuel d’une infinie beauté. Jérôme Salle filme les profondeurs des mers avec une poésie rarement atteinte pour un long-métrage français. On regrette même que le film n’ait pas été tourné en 3D tant le film se joue des distances entre personnages immergés et les animaux qu’il croise, et tant le soin apporté aux moindres coraux est saisissante par son relief. Bercé par la bande-son très réussie d’Alexandre Desplat, « L’odyssée » n’est pas seulement un ravissement pour les yeux, il dépeint avec sincérité le portrait du commandant Cousteau, avec ses bons et ses mauvais côtés (son mépris pour l’environnement pendant une bonne partie de sa carrière, ses aventures extra-conjugales, son marketing à outrance où ses affaires passent au dessus de sa propre famille). Le film plonge dans l’intimité de cette famille, où les non-dits sont légion entre les personnages. On suit aussi la prise de conscience écologique tardive de Jacques Cousteau, par le biais de son fils, sensible à ces questions. Toutefois, on pourrait reprocher à « L’odyssée » un manque de souffle épique et d’émotion, ainsi qu’ un récit qui s’étire sur deux heures parfois un peu trop longues.

email
SCENARIO 75%
MISE EN SCENE 82%
ACTEURS 86%
PHOTOGRAPHIE 90%
BANDE SON 79%
APPRECIATION GENERALE 81%
Vote final

Malgré un léger manque d'émotion, « L'odyssée » est un biopic merveilleusement réalisé, servi par des images superbes et un casting impeccable. Plongez les yeux grands ouverts dans cette aventure franchement sublime dans sa mise en scène et foisonnante dans son scénario.

Note finale 82%