Nos avis Ciné

Les recettes du bonheur : Gourmand mais daté


Hassan Kadam a un don inné pour la cuisine : il possède ce que l’on pourrait appeler « le goût absolu »… Après avoir quitté leur Inde natale, Hassan et sa famille, sous la conduite du père, s’installent dans le sud de la France, dans le paisible petit village de Saint-Antonin-Noble-Val. C’est l’endroit idéal pour vivre, et ils projettent bientôt d’y ouvrir un restaurant indien, la Maison Mumbai. Mais lorsque Madame Mallory, propriétaire hautaine et chef du célèbre restaurant étoilé au Michelin Le Saule Pleureur, entend parler du projet de la famille Kadam, c’est le début d’une guerre sans pitié.

  • Réalisateur(s): Lasse Hallstöm
  • Acteurs principaux: Helen Mirren, Om Puri, Manish Dayal, Charlotte Le Bon
  • Date de sortie: 10/09/2014
  • Nationalité: Américaine
Un film qui manque de saveur...

Un film qui manque de saveur…

 

Depuis quelques années, les « feel-good movies » sont légions au cinéma, traduisez grossièrement ce terme comme « un film qui vous fait sentir bien ». Si certains s’avèrent être de remarquables films (« The Lunchbox » ou « Last days of summer » par exemple!), d’autres ont exagérés dans la guimauverie (« Des saumons dans le désert » ou plus récemment « Un été à Osage County »). « Les recettes du bonheur » sans être un ratage complet penche légèrement du mauvais côté. La faute principalement à un récit beaucoup trop linéaire et classique (en clair, on devine très vite le déroulement de l’histoire qui se résume aux trois phases habituelles : INSTALLATION DE L’INTRIGUE / CONFRONTATION / RESOLUTION ). Le problème est qu’ici la partie la plus intéressante (à savoir la confrontation) est résolue au bout de la moitié du film seulement.

En effet, les fortes divergences culinaires entre une haute gastronome française (jouée par Helen Mirren) et une famille indienne venue ouvrir en France un restaurant indien avait de quoi éveiller nos « papilles visuelles ». Malheureusement, la confrontation est balayée bien trop vite par des considérations raciales (qui il est vrai, sont plutôt bien senties, je pense à la phrase « La France aux français » slogan du Front National d’ailleurs, qui permet de saisir le malaise de la société française, ce qui est bien vu de la part d’un réalisateur suédois!!) La bande sonore et la photographie sont elles aussi plutôt agréables et colorées et font ressentir au spectateur le propos voulu par Lasse Hallstom.

Mais le gros problème du film et ce qui m’a le plus dérangé, c’est qu’il ne faut pas s’attendre à voir des recettes indiennes dans ce film que vous pourriez refaire chez vous, hormis l’installation du restaurant, où l’on perçoit 2-3 plats, pas une scène dans le restaurant indien, préférant se concentrer sur la truculente Helen Mirren et sa grande cuisine. Finalement, on sent que le réalisateur a choisi son camp et malgré l’intervention du jeune cuisinier indien dans la cuisine de la chef, le film manquera de saveur par la suite.

email
SCENARIO 53%
MISE EN SCENE 72%
ACTEURS 77%
AMBIANCE SONORE 62%
APPRECIATION GENERALE 56%
Vote final

Malgré son titre accrocheur, "Les recettes du bonheur" manque véritablement de saveur, à cause d'un scénario un peu convenu et d'une résolution beaucoup trop rapide. La mise en scène lumineuse de Lasse Hallstrom et surtout les acteurs très bons (Helen Mirren en tête) rattrapent l'ensemble !

Note finale 64%