Nos avis Ciné

Les Profs 2 : A éviter (ou à réserver aux pré-ados, et encore…)


Les pires Profs de France débarquent en Angleterre pour une mission ultra-secrète. Avec Boulard, le Roi des cancres, ils sont parachutés dans le meilleur lycée du pays, et ils vont appliquer leurs célèbres méthodes sur la future élite de la nation. L’enjeu est énorme : de leur réussite dépendra l’avenir du Royaume tout entier… Cette année : aux meilleurs élèves, les pires profs quand même !!!

  • Réalisateur(s): Pierre-François Martin-Laval
  • Acteurs principaux: Kev Adams, Isabelle Nanty, Didier Bourdon, Pierre-François Martin-Laval
  • Date de sortie: 01/07/2015
  • Nationalité: Française
Suite peu inspirée...

Suite peu inspirée…

 

En 2013, « Les profs » avait été le succès français de l’année en réunissant plus de 4 millions d’entrées. Rapidement, une suite inévitable devait voir le jour, c’est le cas juste à la période de la Fête du cinéma, ce qui permis au film de signer le deuxième meilleur démarrage de l’année. On retrouve ainsi les pires profs de France (Polochon, Gladys ou encore Tirocu) qui vont devoir s’occuper des meilleurs élèves d’Angleterre, sous les ordres de sa Majesté la Reine… Rien que ça, ça cloche déjà! Un constat s’impose rapidement d’ailleurs, les films français aiment faire des suites en Angleterre, sauf que ça ne fonctionne quasiment jamais (comme le prouve « Astérix et Obélix, Au service de sa Majesté » qui fut un échec tant public que critique).

Avant tout, je tiens à préciser que je suis assez bon public, et je ne fais pas parti des gens à critiquer d’emblée toutes les comédies populaires, à la simple remarque qu’elles sont françaises. Néanmoins, je me dois de donner mon avis sur ce film, et ici, il faut le dire, c’est un mauvais film! Si le premier opus avait eu au moins le mérite de me divertir (à défaut d’être véritablement emballé), « Les profs 2 » est le prototype même du film peu inspiré, caricatural au possible et passant complètement au travers de ses scènes comiques, la plupart redondantes ou simplement pas drôles. Le souci du film, c’est qu’il s’impose une cible très restreinte (en gros, les enfants entre 8 et 14 ans) qui peuvent rigoler des chutes et de certaines situations burlesques. Pour les autres, ce film sera ennuyeux, voire une véritable purge, teinté d’un discours franchouillard assez pénible. A défaut d’être bon, « Les profs 2 » met le doigt sur le principal défaut des comédies françaises, celui de créer un conflit futile autour des autres cultures. En gros, les gags tournent autour de clichés perpétuels sur les britanniques (dans le film, la nourriture y est forcément dégueulasse, la culture des uniformes ringarde, les sanctions trop sévères et les anglais trop intello et méchants), à l’instar du running-gag autour de la perception de Napoléon qui n’est pas la même de l’autre côté de la Manche. Bref, absolument rien de neuf et d’imaginatif ni dans les gags ni dans les situations, et un film qui lasse très vite…

Au milieu de cette plantade, Isabelle Nanty (en prof d’anglais absolument nulle) s’en tire le mieux, comme dans le premier film. Kev Adams (que j’apprécie plutôt en tant qu’humoriste) fait de son mieux, mais les dialogues écrits pour lui l’infantilise terriblement, et Didier Bourdon (qui remplace Christian Clavier) qui se révèle convaincant. Hormis cela, la comédie patauge complètement dans la semoule, imbrique des incohérences les unes aux autres, et délaisse beaucoup de séquences de classe, alors qu’elles demeurent les plus intéressantes. Si cette suite a (malheureusement) tout pour marcher, il faudrait tout de même se poser la question de la création et de l’originalité à apporter d’une suite, qui ne doit pas uniquement sur la capitalisation du film original.

Autopsie d'un échec...

Autopsie d’un échec…

email
SCENARIO 19%
MISE EN SCENE 41%
ACTEURS 72%
BANDE SON 54%
PHOTOGRAPHIE 42%
APPRECIATION GENERALE 41%
Vote final

Si le premier opus avait eu au moins le mérite de divertir à défaut d'être brillant, force est de constater que "Les profs 2" est une suite ratée qui manque cruellement d'originalité et d'humour (quasiment aucun rire entendu dans la salle bien silencieuse pour une comédie). En tirant sur la corde des stéréotypes de l'inimitié franco-anglaise, le film patauge complètement dans la semoule... A éviter, ou à réserver aux très jeunes (et encore...)

Note finale 44%