Nos avis Ciné

Les nouvelles aventures d’Aladin : Les pieds dans le tapis volant…


À la veille de Noël, Sam et son meilleur pote Khalid se déguisent en Père-Noël afin de dérober tout ce qu’ils peuvent aux Galeries Lafayette. Mais Sam est rapidement coincé par des enfants et doit leur raconter une histoire… l’histoire d’Aladin… enfin Sa version. Dans la peau d’Aladin, Sam commence alors un voyage au coeur de Bagdad, ville aux mille et une richesses… Hélas derrière le folklore, le peuple subit la tyrannie du terrible Vizir connu pour sa férocité et son haleine douteuse. Aladin le jeune voleur, aidé de son Génie, pourra-t il déjouer les plans diaboliques du Vizir, sauver Khalid et conquérir le coeur de la Princesse Shallia ? En fait oui, mais on ne va pas vous mentir, ça ne va pas être facile !

  • Réalisateur(s): Arthur Benzaquen
  • Acteurs principaux: Kev Adams, Jean-Paul Rouve, Vanessa Guide, Michel Blanc, Ramzy Bedia
  • Date de sortie: 14/10/2015
  • Nationalité: Française
Une comédie populaire poussive et très pauvre...

Une comédie populaire poussive et très pauvre…

Quelques mois après la très mauvaise suite des « Profs 2 », on retrouve Kev Adams, l’idole des ados, dans ce nouvelle comédie populaire française à gros budget. Premier long-métrage d’Arthur Benzaquen, « Les nouvelles aventures d’Aladin » a crée une sacré polémique ces derniers jours, après que le site Allociné, une référence parmi les sites parlant de cinéma, a boycotté de nombreux avis afin que les notes presse et spectateur ne soient pas trop basses. Ce détail a de quoi intriguer, pourquoi faire cela? Est-ce à dire que le film est si mauvais ? Si je ne suis pas du genre à m’acharner, comme beaucoup de mes confrères qui s’acharnent exagérément sur des films, un tant soit peu populaires, il faut qu’avouer que malgré cela que le film mérite une grande partie de ces critiques.

Dès la scène introductive (où le personnage joué par Kev Adams ment à sa compagne sur son travail de père Noël) et le générique d’ouverture, le ton est donné avec des effets spéciaux vraiment très laids! D’une manière générale, les décors en carton pâte semblent provenir directement d’un stock que personne ne veut ! Personnellement, je n’ai rien contre Kev Adams (qui est plutôt bon dans ses spectacles) mais son rôle est toujours le même et n’est pas forcément intéressant ! Le film, qui se décline comme une sorte de conte que l’on raconte aux enfants et que les « jeunes Pères Noel » racontent en improvisant s’aligne justement sur le scénario du film, absolument pas maîtrisé et qui se disperse énormément. Dans une comédie, l’essentiel est de faire rire (je ne vous apprend rien), mais ici, la blague est bien souvent ringarde, insistant sur des anachronismes et des décalages entre les sociétés (les points du tapis volant, le hamburger qui sort de nulle part). Très mince, le scénario d’Aladin tourne vite à l’ennui et au désintérêt, le tout sur fond de gags prévisibles et lourds.

Si l’on sent que le film tente de s’aligner sur « Astérix et Obélix, mission Cléôpatre » dans la volonté du détournement comique, « Aladin » n’y arrive quasiment jamais, s’enfermant dans des codes classiques, malgré l’idée sur le papier intéressante de faire interagir les enfants du centre commercial à l’histoire d’Aladin. Si tout n’est pas à jeter, on sent la bonne volonté du cinéastes et cette scène musicale, version clip rappelant Michael Youn et son « Fatal », indiscutablement la plus réussie du film, même si elle arrive comme un cheveu sur la soupe.) Malgré un casting riche, mêlant ancienne et nouvelle génération, la plupart font peine à voir (hormis sans doute Eric Judor en génie et Jean-Paul Rouve en grand vizir). Pour le reste, soit ils sont soit sous-exploités, soit inintéressants. Le pire dans ce film, ce sont ses énormes clichés, stéréotypes, voire même ses saillies homophobes (on se moque ouvertement d’un personnage  dit »de la jaquette volante »), machistes et misogynes.  Calibré comme un pur produit commercial, « Les nouvelles aventures d’Aladin » n’est finalement qu’un gros plantage dans le cinéma français, un de plus diront certains…

email
SCENARIO 27%
MISE EN SCENE 46%
ACTEURS 61%
BANDE SON 62%
HUMOUR 38%
APPRECIATION GENERALE 26%
Vote final

Rarement drôle, chargé de blagues douteuses et graveleuses, mal écrit et peu inspiré, "Les nouvelles aventures d'Aladin" est finalement bel et bien un très mauvais film d'une grande pauvreté (légèrement meilleur que "Les profs 2" toutefois). A réserver uniquement aux plus jeunes...

Note finale 43%