Nos avis Ciné

Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne [Critique]


« Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne » , c’est l’histoire de … :

Plusieurs albums mélangés. Tout est basé sur l’histoire des trois bateaux de la licorne de la famille Haddock qui contiennent chacun un parchemin sur lequel il est écrit une partie d’une énigme menant à un trésor d’une valeur inestimable. Tintin achète par hasard un de ces bateaux et se retrouve alors sur le chemin de ceux qui cherchent avidement ces répliques légendaires.

« Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne », Meilleur Film … ou pas?

C’est avec énormément d’appréhension et de méfiance que j’ai abordé cette adaptation d’une des plus fortes licences de BD Franco-belge. Entre le choix de la performance capture aux images plutôt douteuses et bling-bling, et l’angoisse d’une adaptation ratée au niveau scénaristique, difficile de partir optimiste. L’avantage d’un film comme celui-ci est qu’il partagera tous les publics, est c’est bien ça le plus intéressant.

Quand des grands noms comme Steven Spielberg et Peter Jackson sont aux commandes, il est beaucoup plus facile de leur laisser le bénéfice du doute, et c’est primordial pour pouvoir apprécier cet hybride aussi bien au niveau technique que scénaristique. Plusieurs passages de BD différentes ont été mélangés pour pouvoir instaurer un background cohérent, ce qui va forcément déplaire aux puristes, mais c’est aussi ce qui permet au rythme du film d’être correctement entretenu et c’est une bonne chose car la BD était un peu trop molle par moment.

Sorti de la simple comparaison, on assiste à un feu d’artifice de spectacle comme Spielberg sait le faire. D’ailleurs certaines scènes n’ont été créées que pour ça et beaucoup s’en plaindront parce que trop superficielles (surtout pour du Tintin) mais elles donnent à cette histoire d’enquête un côté Indiana jones ou Uncharted. La comparaison avec le jeu vidéo n’est pas anodine, c’est aussi le gros défaut de ce spectacle virtuel qui parfois oublie de faire autre chose que nous distraire. La bande-originale se fait discrète, on en ressort pas avec un thème en tête mais certaines images resteront gravés dans vos rétines à vie, tout comme les problèmes d’animations flagrants et celles parfois trop exagérées.

Conclusion :

Le film ne met pas tout le monde d’accord (et c’est aussi là que nous vous attendons) mais en ce qui me concerne je me suis laissé emporter par l’Aventure avec un grand A que Spielberg à réussi à créer sur une licence si facile à exploiter de façon barbare et malhonnête, et j’ai hâte de voir la suite puisque deux épisodes sont encore prévus , le deuxième étant réalisé par Peter Jackson et le troisième en co-réalisation avec Spielberg. Après tout, le simple fait d’avoir passer 2h30 dans un monde où on a pris du plaisir suffit parfois à faire d’un film un peu bâtard, une petite œuvre à ne pas rater.

[vimeo 30906771 600 300]

email