Nos avis Ciné

Le labyrinthe 2 : la terre brûlée : Une suite rythmée


Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Dans ce second volet de la saga épique LE LABYRINTHE, Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d’obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d’ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d’autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir.

  • Réalisateur(s): Wes Ball
  • Acteurs principaux: Dylan O’Brien, Ki Hong Lee, Kaya Scodelario
  • Date de sortie: 07/10/2015
  • Nationalité: Américaine
Une suite renversante et pleine de références...

Une suite renversante et pleine de références…

Carton surprise au box-office il y’a tout juste un an, « Le labyrinthe » dont la préparation de sa suite a commencé deux semaines avant même la sortie du film, voit cette suite sortir en salles. Si le premier opus était adapté de manière fidèle au roman, que je n’ai pas lu, « La terre brûlée » s’en détache. On retrouve ainsi Thomas et ses accolytes blocards, tout justes sortis du labyrinthe, et se retrouvant parqués dans une sorte de bunker tenu par une mystérieuse fondation : WICKED, qui les nourrit et les logent. Souvent comparé à « Hunger games » dans la violence et la dystopie proposée (mais opposé par l’acteur Dylan O’Brien qui a reproché récemment à « Hunger games » d’être « vain et une pure vision de producteurs persuadés qu’il faut des canons de beautés pour que ça marche). Une dernière remarque qui est également le cas du Labyrinthe, qui présente bon nombre d’ados au physique attrayant…

Polémique mise à part, que vaut donc ce « Labyrinthe 2 », alors même qu’on ne se trouve plus dans ce fameux labyrinthe ? En démarrant tambour battant, où l’on se retrouve sur fond de prison contrôlée et où certains survivants se voient sélectionnés pour retrouver une certaine liberté, à l’instar du brillant « The island », « Le labyrinthe 2 » présente en réalité, plusieurs films en un : après la conspiration proche du thriller, place ensuite au film de survie (le monde extérieur dévasté par un désert envahissant), voire au film d’horreur (des zombies peuplent l’extérieur de l’espace de Wicked). Puis, un combat entre Wicked et les rebelles auxquels se sont ralliés nos héros débouchera sur des tiraillements psychologiques.

En offrant tour à tour des séquences de tension (avec une scène quasi copié-collé sur « Jurassic Park 2 », mais qui reste très efficace), des courses-poursuites endiablées où des héros sont suivis par des membres de Wicked, des zombies ou même un énorme orage, ou les questionnements psychologiques (faut-il retourner ou pas dans l’abri chez les Wicked ou continuer de risquer sa vie en liberté ?). Si le principe même du huis clos du premier Labyrinthe (façon « Cube ») est abandonné malheureusement, et si l’on perd un peu en originalité et en concision narrative, le film échange ses légers soucis narratifs par une bonne dose de rythme, qui fait que l’on ne voit presque pas le temps passer…

Alors que l’on pouvait craindre une suite fade et décevante, à l’instar du troisième « Hunger games, la révolte », « Le labyrinthe 2 » surprend par son rythme éffréné, mis en image avec une sobriété étonnante par Wes Ball (qui évite le remplissage avec brio et le syndrome « Transformers », où les combats y seraient invisibles). En bref, une suite maîtrisée, qui place cette sage au dessus de la moyenne des sagas pour ados, vivement le troisième et dernier volet, prévu l’an prochain…

BANDE ANNONCE :

email
SCENARIO 83%
MISE EN SCENE 87%
ACTEURS 77%
BANDE SON 79%
PHOTOGRAPHIE 85%
APPRECIATION GENERALE 85%
Vote final

Rythmé à souhait, tout en ménageant ses multiples rebondissements, "Le labyrinthe 2, la terre brûlée" se démarque de son prédécesseur en créant un film multi-genres (catastrophe, thriller, horreur), et se suit avec un réel plaisir !

Note finale 82%