Nos avis Ciné

La révolution silencieuse : « Passes ton bac et tais-toi ! » (Sortie DVD le 2 Octobre)


Allemagne de l’est, 1956. Kurt, Theo et Lena ont 18 ans et s’apprêtent à passer le bac. Avec leurs camarades, ils décident de faire une minute de silence en classe, en hommage aux révolutionnaires hongrois durement réprimés par l’armée soviétique. Cette minute de silence devient une affaire d’Etat. Elle fera basculer leurs vies. Face à un gouvernement est-allemand déterminé à identifier et punir les responsables, les 19 élèves de Stalinstadt devront affronter toutes les menaces et rester solidaires. 
  • Réalisateur(s): Lars Kraume
  • Acteurs principaux: Leonard Scheicher, Tom Gramenz, Lena Klenke
  • Date de sortie: 02/05/2018 et en dvd le 02/10/18
  • Nationalité: Allemande

« La Révolution silencieuse » repose sur une incroyable histoire vraie. Nous sommes en 1956, les élèves du lycée de Brandebourg situé en RDA communiste s’apprêtent à passer leur bac. Mais un beau jour, ils apprennent avec effroi que leur idole, le joueur de foot hongrois Ferenc Peskas aurait été tué lors des manifestations de Budapest, mené alors par l’URSS. Quasiment la classe toute entière décida alors en signe d’hommage au joueur et de protestation envers ces violences, d’observer une minute de silence en plein cours d’histoire. Cet incident mineur va prendre des proportions nettement plus importantes lorsque le ministre de l’éducation va être tenu au courant de ce fait et va exiger aux élèves de dénoncer le meneur de cette rébellion.

Cette histoire vraie s’est déjà vue adapter en roman avec « La classe silencieuse » de Dietrich Garstka, et c’est cette fois à Lars Kraume (déjà auteur du convaincant « Fritz Bauer, un héros allemand ») de se charger d’adapter sur grand écran cette histoire méconnue, y compris de la part de nombreux acteurs allemands du film. Sans faire beaucoup de bruit, « La révolution silencieuse » est une oeuvre nécessaire qui capte bien les errements de l’époque, où l’Allemagne est encore en pleine reconstruction y compris démocratique, dix ans après la chute d’Hitler et du 3ème Reich. Mais le film est aussi davantage qu’une simple reconstitution historique, il se veut aussi d’être le miroir de notre société actuelle en plein délitement, où la liberté de la presse et d’expression se retrouve brimées. « La révolution silencieuse » tente modestement de remobiliser la jeunesse à un militantisme discret mais solide, où il faut croire en ses idées et les défendre coûte que coûte.

Si les jeunes acteurs sont tous brillants, « La révolution silencieuse » se veut passionnant par son parallèle avec notre réalité contemporaine. Face au repli identitaire et à l’individualisme, Lars Kraume appelle à un réveil démocratique et fait l’éloge du collectif comme fondement. Certes, le film n’est pas parfait, on peut reprocher un certain académisme dans sa mise en scène ou encore un grand nombre de longueurs. Toutefois, le message du film qui prône la quête d’un idéal, qui fait des appels du pied au « Cercle des poètes disparus », est le plus fort et parvient à nous scotcher jusqu’à son final très réussi.

Sur les bonus du DVD, vous retrouverez les coulisses du film (15′) parlant aussi bien du sujet fort du film issue d’une histoire vraie que des costumes et de la mise en scène de Lars Kraume.

email
SCENARIO 86%
MISE EN SCENE 71%
ACTEURS 78%
PHOTOGRAPHIE 73%
BANDE SON 63%
APPRECIATION GENERALE 72%
Vote final

Certes, "La révolution silencieuse" baigne dans un académisme filmique évident, le tout avec de grosses longueurs. Mais le film touche et nous interroge dans son parallèle avec la réalité, où la liberté d'expression se trouve de plus en plus brimée par la politique. En cela, Lars Kraume prône le collectif d'une jeunesse déterminée et le retour de la solidarité à tout prix comme valeurs essentielles.

Note finale 73%