Nos avis Ciné

La mort de Staline : Une comédie burlesque savoureuse !


Dans la nuit du 2 mars 1953, un homme se meurt, anéanti par une terrible attaque. Cet homme, dictateur, tyran, tortionnaire, c’est Joseph Staline. Et si chaque membre de sa garde rapprochée – comme Beria, Khrouchtchev ou encore Malenkov – la joue fine, le poste suprême de Secrétaire Général de l’URSS est à portée de main. (Inspiré de faits réels…) 
  • Réalisateur(s): Armando Iannucci
  • Acteurs principaux: Steve Buscemi, Simon Russell Beale, Jeffrey Tambor
  • Date de sortie: 04/04/2018
  • Nationalité: Américaine, Française et Britannique

« La mort de Staline » est l’adaptation d’un roman graphique du même nom signé par Fabien Nury et Thierry Robin. Ce roman retraçait de manière méthodique les deux jours qui ont suivis la mort de Staline, et la lutte de pouvoir intestine entre les anciens camarades hauts-gradés pour lui succéder. Aux commandes de cette adaptation sur grand écran, on retrouve Armando Iannucci, déjà très bien rodé pour développer des histoires sur des manœuvres politiques, le tout avec un ton sarcastique incomparable. On lui doit notamment « In the loop » qui traitait de la guéguerre entre les gouvernements américains et anglais au sujet de l’invasion en Irak, un film qui lui a valu une nomination pour l’Oscar du meilleur scénario. Mais son plus gros succès reste la série « Veep », une satire politique cocasse et hilarante mettant en scène la première femme d’abord vice-présidente, puis présidente des Etats-Unis, malgré son incompétence.

En se renseignant sur le tournage, Armando Iannucci a découvert une réalité bien plus sombre qu’il ne pensait sur la Russie des années 40 et 50 puisque chacun connaissait quelqu’un qui avait été envoyé dans les goulags ou qui avait été exécuté : « Cette tension est si effrayante que ça en devient étrangement comique, d’une manière légèrement hystérique. Notre intention était de réaliser un film drôle qui désarçonne ». Un film tellement proche de la réalité que le ministère russe de la culture a décidé d’interdire la sortie du film en Russie, en raison du ton jugé trop satirique. Effectivement, « La mort de Staline » est un film satirique, osé et détonnant qui passe au vitriol la politique russe à cette époque. Le premier quart d’heure nous place d’emblée dans le ton du film : un des membres de la garde rapprochée de Staline doit faire son possible pour rejouer un concert pour l’enregistrer afin de combler le Guide suprême (une histoire totalement véridique !)

A la suite de la mort de Staline, le film devient une espèce de course à l’échalote où chacun des membres (Krhouchtchev, Malenkov, Beria et autres) se tirent dans la bourre pour reprendre le flambeau de l’Union soviétique en perdition. Dans une forme de huis-clos spatial et mental, « La mort de Staline » est une comédie cynique, violente par moments, mais juste dans son rapport au pouvoir et ses luttes féroces. Si l’on pourra simplement reprocher des longueurs au film, le chapitrage sous forme de commandement (comme pour rappeler la marche à suivre dans ce cas de figure), apporte une fluidité et une couche supplémentaire à l’humour déjà bien chargé du film. On gardera en mémoire la séquence de Staline gisant dans son urine, ou encore les exécutions sommaires tout comme les joutes verbales et autres coups bas savamment dosés. Une comédie originale à découvrir !!

email
SCENARIO 75%
MISE EN SCENE 72%
ACTEURS 81%
HUMOUR 79%
PHOTOGRAPHIE 74%
APPRECIATION GENERALE 76%
Vote final

Quelquefois fictionnel mais souvent véridique, "La mort de Staline" est une comédie acerbe et délirante sur les luttes de pouvoir. Cette satire politique osée et amusante détonne par sa forme très théâtrale et son ton très juste sur la folie de ces Hommes.

Note finale 76%