Nos avis Ciné

La chute de Londres : Série B décomplexée


Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement
Les plus grands leaders du monde occidental sont attendus à Londres aux funérailles du Premier ministre britannique, mort dans des circonstances plus que douteuses. Mais ce qui avait commencé comme l’évènement le plus sécurisé de la planète tourne rapidement au désastre. Cible d’un complot terroriste, la capitale anglaise est mise à feu et à sang et la plupart des chefs d’état faits prisonniers. Seuls ont pu s’échapper le président américain et l’agent secret Mike Banning, qui vont devoir à la fois combattre pour survivre et mettre fin aux agissements des terroristes.

  • Réalisateur(s): Babak Najafi
  • Acteurs principaux: Gerard Butler, Aaron Eckhart, Morgan Freeman
  • Date de sortie: 02/03/2015
  • Nationalité: Américaine

London-Has-Fallen-Movie-Review-1

 

En mars 2013, sortait « La chute de la Maison Blanche » réalisé par Antoine Fuqua. Après rencontré un bon succès en salles (avec 150 millions de dollars de recettes dans le monde pour un budget de 70 millions). Fort logiquement, une suite voit donc le jour avec un budget plus conséquent (105 millions) et un changement de réalisateur, après qu’Antoine Fuqua ait refusé l’aventure, faute d’un script qui l’ait convaincu. On reprend ainsi les mêmes acteurs et on recommence, et l’on retrouve donc le Président des Etats-Unis joué par Aaron Eckhart, son vice-président (interprété par Morgan Freeman) et le rôle du garde du corps du président, qui se trouve incarné en Gerard Butler. On reprend également le même principe que le premier film, une attaque terroriste spectaculaire, organisée et de grande ampleur. Après avoir visé Washington (et plus particulièrement la Maison Blanche), les terroristes s’en prennent cette fois à Londres, le jour où des funérailles planétaires du premier ministre britannique réunissent tous les présidents et chefs du gouvernement du monde entier.

Il y’a trois ans, « La chute de la Maison Blanche » film d’action certes bourrin se révélait ultra efficace, tout en demeurant une bonne vieille série B. Aussi plaisant qu’une saison de 24 heures chrono et son héros mythique Jack Bauer, ce film a donc droit à sa suite « La chute de Londres » dont le point de départ fait furieusement penser à la marche du 11 janvier 2015, où suite aux attaques contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, une bonne partie des dirigeants du monde entier furent réunis à Paris. Sauf qu’ici, dans la fiction, rien ne se passera comme prévu. Tout en étant aussi sympathique et prenant que le premier, « La chute de Londres » appuie très fort sur le bouton de l’action à tout va, quitte parfois à plonger dans l’overdose du patriotisme américain exacerbé, et parfois franchement risible (d’un côté le Président américain sur-protégé et visé dans sa voiture, son hélicoptère ou son ambassade, et de l’autre, les autres présidents embourbés dans des clichés : le dirigent japonais coincé dans les embouteillages, le Président italien (caricature de Berlusconi) ou encore le président français bloqué sur un bateau-mouche).

Production old-school qui semble directement sorti des années 80 ou 90, « La chute de Londres » ne lésine pas sur les moyens (avec des explosions assez spectaculaires, et surprenantes). Véritable pop-corn movie, le film déploie son lot de rafales, d’humour bien senties et d’action prenante, le tout pendant ses 1h38 qui passe extrêmement vite tant le suspense est plutôt au rendez-vous. Certes, ce n’est pas un film qui fait réfléchir, mais je dirai que ce film nous permet surtout d’exorciser nos peurs et de mettre des images sur ce qui fait peur à nos sociétés aujourd’hui, à savoir le terrorisme de masse, spectaculaire et imprévisible. Tout cela n’est pas follement original et d’autres films avant lui (comme « La chute de la maison blanche ») avait déjà réussi à traiter ce sujet, d’une meilleure manière, avec une mise en scène plus aboutie et moins bourrin.

email
SCENARIO 71%
MISE EN SCENE 75%
ACTEURS 76%
BANDE SON 76%
EFFETS SPECIAUX 80%
APPRECIATION GENERALE 71%
Vote final

Au final, « La chute de Londres » est moins réussi que « La chute de la Maison Blanche », la faute à un flot d'invraisemblances et de clichés à tout va. Malgré tout, on prend toujours un malin plaisir coupable à assister à cette lutte sans merci contre les terroristes, qui fait finalement de cette série B, un film prenant (en laissant toutefois son cerveau en dehors de la salle).

Note finale 74%