Nos avis Ciné

KRISTY: MEURTRE SUR LE CAMPUS


Une jeune étudiante, Justine, reste seule dans le campus de son université le soir de Thanksgiving. Elle est attaquée par quatre individus masqués qui se lancent dans une traque impitoyable. Justine se rend rapidement compte qu’elle est filmée et au centre d’un jeu violent dont la seule issue est la mort.

  • Réalisateur(s): Oliver Blackburn
  • Acteurs principaux: Ashley Greene, Haley Bennett, Lucas Till
  • Date de sortie: 2014
  • Nationalité: Américaine
"Slasher efficace"

« Slasher efficace »

« Alors un bon slasher il voit la victime, eh ben il l’a slashe! Le mauvais slasher lui , il voit la victime, eh ben il l’a slashe AUSSI! ». Le slasher genre particulier cinématographique existe depuis  longtemps. Le Slasher est généralement un film d’horreur où l’on retrouve souvent une bande d’adolescents fumée du bulbe qui se retrouve pourchassée par un tueur, qui, plus il sera hors norme et décalé, plus la tuerie  sera  gore et névrosée.  Certains lui donne ses lettres de noblesse vers les années 60  et lui attribue,  avec comme pierre angulaire pour ses débuts (Black Christmas, 1974)ou encore (Halloween,1978), et pour certains, il aurait bel et bien commencé avec (Psychose,1960) du génie Alfred Hitchcock.. Le Slasher a connu ses heures de gloire jusqu’à la période des années 80, puis s’est éteint…Le second souffle vînt en 1996 avec le spectaculaire « Scream » de Wes Craven.

"Le terrain de chasse ici sera la campus universitaire"

« Le terrain de chasse ici sera la campus universitaire »

Ici nous avons la proie ‘Haley Bennett’, qui a la bonne idée de passer les nuits de ses vacances pour mieux réviser, dans le campus universitaire, seule…Le postulat de départ est posé, les autochtones, au nombre de quatre, avec à leur tête la suceuse de sang (uniquement?), ‘Ashley Greene’ de Twilight l’écoeurement!. (méconnaissable en junkie christique, dirigeant sa troupe de tueurs farfadets du campus, arborant du papier aluminium sur leurs visages pour une flippe plus intense). Rien de très nouveau à se mettre sous la dent, le scénario est basique, la raison du raffut sanguinolent  pas vraiment expliquée et compréhensible, mais on s’en fout!, puisque le but, c’est d’essayer d’étriper la jeune nymphette avant que le jour se lève. Et à ce jeu, faut dire, par contre, que Blackburn se débrouille plutôt bien, se servant des différents lieux du campus ( Dortoir, Bibliothèque, Piscine) avec aisance et ressorts scénaristiques assez malins  au final. La traque comporte ses moments de stress et flippe bien intenses, les « Jump Scares » sont présents eux aussi ( autre signe avant coureur du Slasher d’ailleurs, le Jump scare!). Et si au final la jeune étudiante en pleurs, s’avérait être une guerrière plus rude que Xena ? Je vous laisse le soin de profiter du retournement de situation, somme toute basique, mais diablement efficace.

 

"Je te vois"

« Je te vois »

Pour finir ,’Kristy’ n’est pas le pire Slasher qui soit, il détend et trouvera son public de fervents amateurs de tripaille, il n’est pas non plus le meilleur par manque de moyen scénaristique, mais après tout, ce n’est pas forcément ce que l’on attend en regardant ce genre cinématographique là!  Au jeu du « soyons original niveau assaillant », Kristy rentre dans la lignée de ses films récents, ou le look est d’une importance capitale, pour former une identité propre au film et aux agresseurs (ici les masques seront en papier aluminium, avec une capuche pour couvrir la tête) rappelons des films similaires (et bien meilleurs dans le genre). Avec l’excellent (The Strangers, 2008), les masques ici, seront en porcelaine et peints. Le classieux (You’re Next, 2013) avec ses masques des différents animaux de la ferme (cochon, mouton etc..), et le moins connu ( Torment, 2013), ou les masques eux seront fait avec les têtes des peluches du gamin tyrannisé dans le film!

BANDE ANNONCE DU FILM:

email
Scénario 69%
réalisation 69%
Jeu d'acteurs 71%
Ambiance sonore 68%
Appréciation globale 70%
Vote final

Au final "Kristy" l'emporte sur sa forme (les meurtres sont bien orchestrés) mais perd beaucoup sur son fond (les chasseurs de filles christiques, mmmhh ouai). il reste néanmoins une bonne partie de chasse, un survival bien troussé, avec lequel on ne s'ennui jamais.

Note finale 69%
Note des Lecteurs
1 votes
12