Nos avis Ciné

Kill your friends : Ennuyeux…


Londres, 1997. Les groupes pop comme Blur, Oasis et Radiohead règnent en maîtres sur les ondes. Steven Stelfox, 27 ans, producteur de musique et chasseur de talents, écrase tout sur son chemin. Poussé par sa cupidité, son ambition et une quantité inhumaine de drogues, il recherche le prochain tube. C’est l’époque d’un business où les carrières se font et se défont. A mesure que les tubes se font plus rares, il tente de désespérément de sauver sa carrière.

  • Réalisateur(s): Owen Harris
  • Acteurs principaux: Nicholas Hoult, Craig Roberts, James Corden
  • Date de sortie: 04/11/2015
  • Nationalité: Britannique
Malgré cette photo aguicheuse, une production ennuyeuse...

Malgré cette photo aguicheuse, une production ennuyeuse…

Adaptation cinématographique du roman de John Niven, publié en 2008, « Kill your friends » est le premier long-métrage d’Owen Harris, habitué jusque là aux séries parmi lesquelles « Misfits », « Journal intime d’une call-girl » ou encore « Black mirror ». Il met en scène à Londres, en 1997, Steven Stelfox, un jeune producteur de musique pop de 27 ans, qui ne jure que par l’argent facile, le pouvoir et le sexe. A une époque où le business fleurit dans les firmes musicales, il recherche le prochain tube que le monde s’arrachera. Habitué aux seconds ou petits rôles (Warm bodies, Dark places, ou encore la série Skins), Nicholas Hoult semble avoir pris du galon, après avoir notamment joué cette année dans « Mad Max: fury road ». Il prend ici le premier rôle avec « Kill your friends », soit le portrait d’un salaud qui peut paraitre de prime abord trop lourd pour ses épaules. Néanmoins, il se sort remarquablement bien de ce rôle compliqué et parvient à sauver ce film qui, lui, est beaucoup moins plaisant.

Ce portrait d’un mec antipathique, entretenant un lien particulier avec l’argent a parfois donné lieu à des réussites (Le loup de Wall Street) mais parfois aussi à des échecs (La crème de la crème). Ce métier de pourris où il faut « tuer ses amis » pour reprendre le titre du film est donc le point central de cette production britannique aux ambitions fortes, mais qui ne sont pas abouties par le résultat du film. Car si « Kill your friends » est une réussite d’un point de vue visuel, avec une photographie soignée et une mise en scène maîtrisée, et si on ne peut que saluer la prestation de Nicholas Hoult assez impressionnant, le film ne présente malheureusement que peu d’intérêt. Il faut d’abord être féru de musique pop anglaise pour se laisser embarquer ce film assez élitiste, au rythme très lent et aux péripéties balisées et peu passionnantes. Cette voix-off rébarbative plaquée au film alourdit le film, et l’empêche de prendre le relief que l’on pourrait attendre de cette production. Peu passionnant, très long, « Kill your friends » distille à l’intérieur d’un récit classique et convenu un ennui et un désintéressement majeur.

BANDE ANNONCE DE KILL YOUR FRIENDS, EN SALLES LE 4 NOVEMBRE :

email
SCENARIO 43%
MISE EN SCENE 57%
ACTEURS 68%
PHOTOGRAPHIE 65%
APPRECIATION GENERALE 51%
Vote final

Malgré sa photographie soignée et la performance très bonne du jeune Nicholas Hoult, "Kill your friends" déçoit plus qu'il passionne, et suscite pour les non-initiés, un profond ennui et un inintéressement majeur.

Note finale 56%