Nos avis Ciné

Joséphine s’arrondit : Plutôt drôle


Depuis deux ans, Gilles (homme-parfait-non-fumeur-bon-cuisinier-qui aime-les-chats) et Joséphine (fille-attachiante-bordélique-mais-sympathique) s’aiment. Tout est parfait. Jusqu’à une nouvelle inattendue : ils seront bientôt trois. Ne pas devenir comme sa mère, garder son mec et devenir une adulte responsable, tout un tas d’épreuves que Joséphine va devoir affronter, avec Gilles… à leur manière.

  • Réalisateur(s): Marylou Berry
  • Acteurs principaux: Marylou Berry, Mehdi Nebbou, Josiane Balasko
  • Date de sortie: 10/02/2016
  • Nationalité: Française
josephine 2

Joséphine et son chat Brad Pitt

 

Trois ans après la première adaptation de « Joséphine » qui avait rassemblée près de 600 000 entrées, la cinéaste Agnés Obadia laisse sa place à l’actrice Marilou Berry, qui reprend également son rôle-titre dans cette suite baptisée « Joséphine s’arrondit ». Après avoir suivi les galères de Jospéhine pour trouver l’amour dans le premier film, nous étions restés sur une résolution heureuse où l’héroine avait enfin trouvé chaussure à son pied avec Gilles. Pour cette suite, c’est autour de la nouvelle grossesse de Joséphine que le film va nous intéresser. Le premier opus, sorti en 2013, dégageait une certaine énergie assez sympathique, et m’a avait assez plu dans son efficacité.

Comme le premier film, « Joséphine s’arrondit » est un film qui se moque gentiment des rondeurs de son héroine, qui n’arrête de s’auto-insulter tout au long du film. Et forcément, l’attrait principal du film va être de voir comment elle va supporter de grossir encore plus, et comment elle va parvenir à gérer cette grossesse, qui n’était pas prévue. Car après une introduction assez hilarante, en forme de course-poursuite pour se rendre à l’hôpital pour accoucher, le film s’inscrit directement dans la suite du premier film. Tout semble aller pour le mieux pour Joséphine et Gilles, qui au gré des années montrées sous forme de flash-backs, coulent des jours heureux et emménagent dans un appartement, avant d’apprendre donc la grossesse de Joséphine, qui va vouloir le cacher à ses parents, pour qui le mariage est l’accomplissement le plus total.

Assez déjanté, « Joséphine s’arrondit » est une comédie qui va à 100 à l’heure avec (souvent) des très bons gags pendant une heure et demie. Sous des airs de Bridget Jones, Joséphine est typique d’une bonne copine que l’on aimerait avoir, maladroite et exubérante, attachante et délurée. Etonnamment moderne dans son discours à la grossesse (le film nous apprend des choses pour ceux qui, comme moi,n’y connaissent rien) avec des bonnes idées de mise en scène, « Joséphine s’arrondit » n’est, certes, pas un film qui révolutionnera la comédie, mais le film dégage énormément de sympathie et de drôlerie. Même si son scénario est quelque peu prévisible, et que l’on devine que toutes les péripéties vont trouver une résolution positive et favorable, on en reste pas moins captivé, grâce notamment à ses acteurs, entre le caractère énergique de Marilou Berry, la calme olympien de Medhi Nebbou, son compagnon dans le film, sa sœur au double caractère qui squatte chez elle, ou encore celle qui incarne sa mère, l’hilarante Josiane Balasko, qui n’est autre que la mère de Marilou Berry dans la vraie vie.

Petite bouffée d’oxygène pas bien méchante dans la comédie française, ce film survolté surpasse le premier « Joséphine » avec une écriture plus maîtrisée dans les personnages, des situations loufoques plus nombreuses et enfin de vraies idées de mise en scène. Au final,une suite assez réussie, parfaite pour se détendre !

email
SCENARIO 64%
MISE EN SCENE 72%
ACTEURS 76%
BANDE SON 77%
HUMOUR 81%
APPRECIATION GENERALE 77%
Vote final

Petite bouffée d'oxygène pas bien méchante dans la comédie française, ce film survolté surpasse le premier « Joséphine » avec une écriture plus maîtrisée dans les personnages, des situations loufoques plus nombreuses et enfin de vraies idées de mise en scène. En bref, une suite assez réussie, parfaite pour se détendre.

Note finale 74%