Nos avis Ciné

Je vais mieux : Une comédie tendre et bienveillante (Avant-première)


Un quinquagénaire est victime d’un mal de dos fulgurant. Tous les médecins, les radiologues et les ostéopathes du monde ne peuvent rien pour lui : la racine de son mal est psychologique. Mais de son travail, de sa femme ou de sa famille, que doit-il changer pour aller mieux ? 

.

  • Réalisateur(s): Jean-Pierre Améris
  • Acteurs principaux: Eric Elmosnino, Ary Abittan, Alice Pol
  • Date de sortie: 10/01/2018
  • Nationalité: Française

 

2018 devrait être l’année de Jean-Pierre Améris qui sortira deux longs-métrages, « Illétré » avec Kévin Azais sur un jeune qui doit son alphabétisme. Et « Je vais mieux » que j’ai pu découvrir en avant-première, et qui sortira en salles le 10 janvier prochain. Avec une quinzaine de films, alternants fiction pour le cinéma, téléfilms et documentaires, Jean-Pierre Améris creuse son sillon dans un cinéma bienveillant explorant les sentiments humains à l’intérieur de comédies dramatiques emplies d’humanité. Parmi ses meilleurs films, on peut citer « Les émotifs anonymes » réunissant deux grands timides incarnés par Isabelle Carré et Benoit Poelvoorde, « Marie Heurtin » mettant en scène une jeune fille sourde et aveugle. Ou encore son dernier film « Une famille à louer », une chronique familiale sincère et originale (http://www.nosmeilleursfilms.fr/critiques-films/une-famille-a-louer-une-comedie-universelle-et-intemporelle)7

Rire sur le mal du dos ? C’est le pari de Jean-Pierre Améris avec « Je vais mieux », où l’on retrouve d’emblée les thématiques traditionnelles du cinéaste, où des personnages plein de failles vont devoir se surpasser et se battre contre eux-mêmes. Le mal du dos, souvent renommé le mal du siècle n’a jusqu’à présent, fait l’objet d’une comédie à part entière. Mais on comprend rapidement que ce qui intéresse Améris, ce n’est pas l’aspect médical qui va rapidement passer au second plan. Le mal de dos que ressent cet homme n’est expliqué par aucun médecin après des examens, mais serait d’origine psychologique. Le personnage d’Eric Elmosnino traverse des crises multiples : un travail qui le stresse et dont les supérieurs l’insupporte au plus haut point, son couple qui commence à vasciller, des meilleurs amis envahissants…

En explorant la comédie de « personnages », Jean-Pierre Améris véhicule un film empli de bons sentiments, où un homme doit changer sa vie pour pouvoir retrouver une sérénité de vie. Cela passera par retrouver le sens du travail accompli (le personnage appuiera son entreprise pour financer une passerelle permettant aux habitants d’une petite ville d’accéder à un parc de jeux). Une fois la situation posée, « Je vais mieux » est une comédie qui manque de rebondissements et qui tourne parfois à vide. Améris semble toutefois très attaché à ses personnages, à en délaisser quelque peu son scénario qui empreinte largement la comédie de mœurs au détriment d’une comédie plus mordante. On retiendra davantage la bonne prestation d’Eric Elmosnino (qui a connu la célébrité avec son mimétisme pour « Gainsbourg, vie héroique »). L’acteur, physiquement taillé pour ce rôle, exploite enfin son talent comique dans cette comédie honnête, qui dans certaines séquences comiques (la séance chez une magnétiseuse), révèle des nouveaux aspects comiques. Ary Abittan, en meilleur ami volage, et Alice Pol, incarnant une conquête d’Elmosnino, sont également convaincants et donnent un peu de fraîcheur à cette comédie qui traite du mal du siècle en le détournant sur un mal physiologique et psychologique.

email
SCENARIO 72%
MISE EN SCENE 67%
ACTEURS 81%
PHOTOGRAPHIE 69%
HUMOUR 72%
APPRECIATION GENERALE 67%
Vote final

Même si le film manque d'un peu de tonus dans son scénario parfois paresseux, « Je vais mieux » est un Améris pur jus. A savoir une comédie dramatique de personnages singuliers et tendres, un ton bienveillant et un humour décalé où le mal de dos masque le mal psychologique. Eric Elmosnino y révèle son talent comique. A découvrir dès le 10 janvier 2018 au cinéma !

Note finale 71%