Nos avis Ciné

Intouchables m’a touché [Critique]


« Intouchables », c’est l’histoire de … :

Un accident qui change une vie, Philippe ne dira pas le contraire. Riche aristocrate parisien, il fait un chute en parapente qui ne le pardonne pas. Pour l’aider et l’accompagner dans son quotidien, il décide d’engager Driss, un jeune de banlieue qui ne possède aucune compétence professionnelle mais bien quelque chose en plus que tous les autres candidats : l’humour. Intouchables nous montre ces deux univers complètement différents, et nous présente comment chacun des deux protagonistes s’intéresse finalement à l’autre pour laisser place à une belle amitié.

 

François Cluzet Omar Sy

 

« Intouchables », Meilleur Film … ou pas?

Intouchables. Je pensais que ce serait un film quelque peu moralisateur, à traiter de la maladie et de la vision de la vie que peuvent avoir les malades. Comme l’avait fait Paris ou encore Ma vie pour la tienne, et bien d’autres. C’est ce qui m’a donné envie d’aller le voir : parler d’un sujet qui touche avec légèreté à travers un film grand public. Si j’avais vu la bande-annonce et ses nombreuses blagues, je n’y serais sûrement pas allé avec le même entrain.

Intouchables reprend les clivages habituels : un noir / un blanc, un riche / un pauvre, un HLM / un château. En alliant un malade cynique, interprété par un François Cluzet magistral ainsi que Omar Sy -toujours aussi doué- dans le rôle d’un jeune de banlieu avide de changer son quotidien : on obtient un doux mélange qui assure le succès du film.
Omar Sy
 Des blagues prévisibles pour certaines (cf Berlioz le compositeur vs Berlioz le  quartier parisien) et d’autres -bien que pas toujours très recherchées- qui nous  font hurler de rire. Quand le « djeun » de banlieu découvre l’Opéra, quand le malade  découvre la soul-funk. Ce long métrage est un comique qui m’a fait rire de bon  coeur dans une salle de cinéma bien remplie. Rire comme je le fais rarement au  cinéma / devant un film. Rire sans pouvoir se retenir.
 Un film qui montre également que l’on peut se moquer des handicapés habilement,  sans heurter la morale ou la sensibilité de certains. Ce film montre avec brio que  malgré un handicap, il faut continuer de vivre pleinement et de la manière qu’on  veut. C’est lorsqu’un ami de ce richissime tétraplégique lui dit de se méfier de ce jeune de banlieu, qu’il ne faut pas le garder en tant qu’assistant à domicile, qu’on se dit que merde, s’il s’amuse et qu’il est heureux, il faut le laisser faire.
En soi, un film que je recommande. Bien qu’il soit français, bien qu’il soit présent et sur-présent dans tous les médias. Bien qu’il soit comparés aux Chtis à cause de son nombre d’entrées. N’ayez pas peur, allez-y les yeux fermés!

 

Conclusion :

Vous aimerez si …
Novembre vous donne le spleen à la Baudelaire et que vous avez besoin de rire
Vous êtes en manque de bons films français
Vous avez froid dehors et qu’il reste des places dans la salle
Vous voulez bien investir vos 5,5€

 

email