Nos avis Ciné

Il a déjà tes yeux : Une comédie sociétale irrésistible !!


Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant. Jusqu’au jour où Sali reçoit l’appel qu’ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d’adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s’appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc. Eux… sont noirs !

  • Réalisateur(s): Lucien Jean-Baptiste
  • Acteurs principaux: Lucien Jean-Baptiste, Aissa Maiga, Zabou Breitman
  • Date de sortie: 18/01/2017
  • Nationalité: Française

576353

Après le succès surprise de « La première étoile » (avec 1,6 millions d’entrées en 2009), Lucien Jean-Baptiste avait quelque peu déçu avec ses deux films suivants : « 30° couleur » (2011) et « Dieumerci » l’an dernier. L’acteur-réalisateur nous revient avec « Il a déjà tes yeux », une comédie qui brasse ses thèmes phares : la question de la diversité, la difficulté d’être noir encore aujourd’hui ou encore la transmission d’une culture. Lucien Jean-Baptiste a eu l’idée du film de parents noirs qui adoptent un bébé blond aux yeux bleus lorsqu’il a lu dans un journal qu’un couple de nigérians a donné naissance à un enfant blanc. Particulièrement impliqué dans la lutte contre le racisme, Lucien Jean-Baptiste a déclaré que son nouveau film était « plus un film sur le vivre ensemble qu’un film sur l’adoption. »

« Il a déjà tes yeux » s’inscrit dans la même veine que « Le petit locataire » (où Karin Viard jouait une femme de 49 ans qui découvrait par surprise sa grossesse). Mais ce film se veut être une réponse inversée à « Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ? », en inversant le point de vue. Ce n’est plus une famille blanche qui juge les choix de ses enfants se mariant uniquement avec des gens d’origine étrangère, mais une famille noire qui ne pas accepter que sa fille ait adopté un enfant blanc. Au fond, le film soulève le même problème : celui de l’acceptation des différences, où le poids des traditions est toujours fortement présent. La comédie s’attelle à parler des problèmes de fond de notre société, à savoir le racisme, le contrôle au faciès, ou encore les préjugés tenaces (la mère constamment prise pour la nounou de son propre fils à cause de leur différence de couleur de peau). Tout en parlant de sujets sérieux, « Il a déjà tes yeux » est une comédie vraiment très drôle et réussie, qui nous change les idées pendant 1h30.

7450

Alors que le film ne souffre aucune baisse de rythme (contrairement à bon nombre de films aujourd’hui), Lucien Jean-Baptiste parvient à insuffler une réelle fraîcheur à son récit assez intelligent. Le film est composé de deux éléments perturbateurs qui parviennent à s’entrecroiser : la non-acceptation du petit Benjamin par sa belle-famille d’une part, et le contrôle du personnage joué par Zabou Breitman, qui n’est pas d’accord avec cette adoption, qu’elle juge expérimentale et dangereuse. Elle va donc tout faire pour guetter attentivement le moindre faux-pas de la part de Paul et Sali. La grande force de cette comédie est de parvenir à faire énormément rire, dans ces double confrontation, tout comme la maladresse du couple dans l’apprentissage du rôle de parent. Pas forcément transcendant, « Il a déjà tes yeux » s’inscrit dans cette veine de la comédie sociétale, où la tendresse des personnages se mêle avec un fond politique qui doit nous interroger sur les clichés racistes, faisant parfois parti de nos têtes inconsciemment.

Cette comédie brille non seulement par son récit malin et qui nous embarque dans cette histoire sans temps mort, mais aussi par ses personnages tous très attachants. Outre ce couple rigolo et attachant formé par Lucien Jean-Baptiste et Aissa Maiga, il faut mentionner les personnages secondaires, tous très réussis. On pense en premier lieu aux parents de Sali : Mamita, une mère hystérique qui reste accroché aux traditions et Ousmane, un père plus effacé mais qui souffre silencieusement et terriblement du choix de sa fille. Enfin, on redécouvre sous un nouveau jour Vincent Elbaz, jouant Manu, l’ami de Paul, très gentil mais qui se néglige complètement et empiète sur la vie de famille. Un personnage comme on en connaît tous, apportant un sérieux plus à l’humour du film, qui se veut protéiforme. On ne rit pas seulement de la situation de base (un enfant blanc adopté par un couple de noirs) mais aussi par des petites intrigues et situations secondaires qui participent à rendre cette production particulièrement divertissante.

email
SCENARIO 87%
MISE EN SCENE 81%
ACTEURS 86%
PHOTOGRAPHIE 79%
HUMOUR 87%
APPRECIATION GENERALE 86%
Vote final

Après les déceptions « 30° couleur » et « Dieumerci », Lucien Jean-Baptiste renoue enfin avec le succès qu'il avait connu avec « La première étoile ». « Il a déjà tes yeux » est une comédie sociétale irrésistible et implacable autour de l'adoption et de l'acceptation des différences.

Note finale 84%