Nos avis Ciné

Hunger games 3 : la révolte (1ère partie) : Tournant politique


Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir.

  • Réalisateur(s): Francis Lawrence
  • Acteurs principaux: Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth
  • Date de sortie: 19/11/2014
  • Nationalité: Américaine
Une suite moins convaincante...

Une suite moins convaincante…

 

Après un premier opus impressionnant et immersif en 2012, et une suite plutôt réussie l’an dernier, voici le troisième « Hunger games » qui déboule dans nos salles. Adapté des célèbres romans de Suzanne Collins, ce troisième volet est séparé en deux parties (comme l’était jadis, d’autres sagas pour ados comme « Harry Potter » ou encore « Twilight »). Quand on voit cette première partie, on comprend que cette division en deux parties a plus été faite pour des raisons financières (pour se faire plus de fric, soyons clair) que pour des raisons artistiques.

Car, pour moi, qui suis plutôt friand de cette saga jouant intelligemment sur la dystopie, on ne retrouve que bien trop rarement l’intensité des deux premiers volets, et même visuellement, « Hunger games 2 » était bien plus spectaculaire et plus abouti. On a parfois la fâcheuse impression que le film a été fait à la hâte, sans aucun recul. Le principal souci du film réside dans son rythme très très lent (à l’opposé des deux premiers opus)et on sent bien que Francis Lawrence (ou son producteur) a allongé inutilement son film à 2 heures alors qu’il pouvait aisément durer une heure, voire être relié à la deuxième et dernière partie, attendu l’an prochain (quitte à ce que son film dure 3heures!!). Malgré tout l’intérêt de cette saga, on s’ennuie pas mal dans cet épisode, et ne vous attendez pas à une avalanche d’action, il n’y a en tout et pour tout que 2 malheureuses scènes d’actions (dont une quasiment « in-regardable » tant elle fait mal aux yeux!)

Seul intérêt du film : le pouvoir de l'image !

Seul intérêt du film : le pouvoir de l’image !

 

Si le film a beaucoup de défauts concernant son rythme, il présente néanmoins un grand intérêt, celui de raconter comment on fabrique une image, et comment on lui donne sens. Le premier volet abordait déjà ce thème, dans les costumes particuliers que les participants aux jeux devaient mettre pour séduire les sponsors, et le deuxième volet racontait comment Katniss et Peeta devaient se forcer à bien paraître alors qu’ils se faisaient filmer chez eux par le Capitole. Ce troisième opus déploie avec un peu plus (et même un peu trop) de longueur ce pouvoir que l’on confère à l’image, avec cette manipulation par le Capitole qui essaie d’utiliser Peeta pour calmer la révolte qui gronde dans les districts. Cette relation entre Katniss et Peeta demeure ici le grand intérêt du film, puisque les deux évoluent chacun de leur côté, et ils ne se retrouvent à la fin dans une scène assez forte et cruelle, qui assurément relancera l’intérêt.

Du côté des personnages secondaires, on notera l’un des derniers rôles de Philip Seymour Hoffman, décédé le février dernier, alors qu’il lui restait encore une semaine de tournage. Dès lors, les scènes ont été réécrites, utilisant des angles de caméras et des effets digitaux et spéciaux. Et si on y prête attention, ça se voit dans ce film! Les effets digitaux ne sont pas d’extrême qualité. On relèvera toutefois que Donald Sutherland, en grand patriarche dictateur est encore une fois formidable et porte aussi le succès de cette saga, qui on l’espère, parviendra à retrouver un second souffle pour son grand final, l’an prochain !

 

email
SCENARIO 53%
MISE EN SCENE 61%
ACTEURS 77%
BANDE SON 75%
EFFETS SPECIAUX 61%
APPRECIATION GENERALE 56%
Vote final

Bien en dessous des deux premiers opus, ce troisième volet d'"Hunger games" souffre de sa scission en deux parties, ce qui le rend très long, avec peu d'enjeux narratifs et de surcroît plus pauvre visuellement que ses prédécesseurs... Reste le duo Katniss/Peeta au centre du film, et la réflexion intéressante sur la manipulation de l'image, mais qui auraient mérités d'être beaucoup plus resserrés que les deux longues heures de cette 1ère partie!

Note finale 63%