Nos avis Ciné

HEADHUNTERS: N’EST PAS TOUJOURS LA PROIE CELLE QUE L’ON CROIT!


Roger Brown mène une double vie. Plus talentueux chasseur de têtes de Norvège, il est aussi voleur de tableaux. Lorsque sa femme lui présente le chef d’entreprise Clas Greve, Roger voit l’opportunité de lui dérober une toile de valeur. Mais ce dernier va s’avérer être un adversaire plus que dangereux.

  • Réalisateur(s):Mortem Dylum
  • Acteurs principaux: Aksel Hennie, Eivind Sander, Julie R. Ølgaard, Kyrre Haugen Sydness
  • Date de sortie: 2011
  • Nationalité: Norvège
"être dans la merde jusqu'au cou!"

« être dans la merde jusqu’au cou! »

Trop rare sont les films à puzzle narratif, ceux ou la sensation de regarder un pur investissement cinématographique agit d’emblée avec des rebondissements bluffants derrière chaque porte empruntée par le héros. Jouant avec nos sensations, et nos nerfs, nous faisant oublier l’espace de quelques heures que le monde réel existe, et que la seule chose qui vaille quelque chose, c’est d’être plongé dans le noir face à ses montagnes russes de trouvailles pinçantes. Headhunters fait parti de ceux là, une thématique avec un lot de fausses pistes nous plongeant au cœur même d’un thriller nerveux, avec une  intrigue perverse, parsemée ponctuellement de gore, d’humour noir, de comédie dramatique même, en faisant exploser l’éventuelle ligne conductrice qui pourrait nous faire nous repérer dans ces méandres norvégiens.

"Bien avant Game of Thrones Nikolaj Coster-Waldau en tueur fou sanguinaire!"

« Bien avant Game of Thrones Nikolaj Coster-Waldau en tueur fou sanguinaire! »

Askel Hennie sorte de Francis Renaud norvégien peroxydé, va devoir dans son double jeu de vie, affronter un redoutable prétendant de carrière ( il cherche à l’éliminer pour avoir un poste haut placé dans sa firme) d’amour (au passage il lui pique sa belle) et d’envie (car ici tout repose sur la fameuse « renommée ») poussant les deux hommes à trouver qui sera le plus couillu des deux dans l’idiotie de la violence. L’humour noir sera sarcastique est omniprésent pour pouvoir décomplexé un univers bien riche en rebondissement, avec un panel incroyable de scènes subversives (voir l’attaque du chien!) ou encore « trash » (voir la scène des chiottes) et même culte! (voir la scène de l’accident de voiture).

Le petit cadre fortuné pour qui tout se déroule dans le meilleur des mondes, va se retrouver malmené par un maître (ancien membre des forces spéciales) chanteur complétement jusqu’au-boutiste dans ses exactions et sa folie meurtrière!!! La trame ainsi énoncée semble directe et sans appel, mais pourtant, nombre sont les effets sadiques pour attirer notre œil de spectateur vers une intrigue floue et un exercice scénaristique nous laissant dans l’incapacité de découvrir d’un moment,  celui d’après! Le formidable jeu du chat et de la souris, balance et contrebalance au gré du courant norvégien scabreux dans son aisance à brouiller les pistes avec une ponctuation implacable!!!

DECOUVRONS LA BANDE ANNONCE:

 

email
Réalisation 88%
Mise en scène 88%
Acteurs 83%
Ambiance sonore 79%
Ambiance générale 87%
Vote final

Folle et haletante course poursuite Scandinave, à la radicalité extraordinaire, Headhunters est un film avec des pics de tension et des situations loufoques, un point de non retour entre deux partis au profil bestiaire, mais quand il est question de survie, jusqu'ou irions nous, ou n'irions nous pas pour l'éviter?? (Mention spéciale à l'incroyable transformation du personnage principal)

Note finale 85%
Note des Lecteurs
2 votes
86