Nos avis Ciné

Hacker : Manque d’incarnation


Hong Kong, la centrale nucléaire de Chai Wan a été hackée. Un logiciel malveillant, sous la forme d’un outil d’administration à distance ou RAT (Remote Access Tool), a ouvert la porte à un autre malware plus puissant qui a détruit le système de refroidissement de la centrale, provoquant la fissure d’un caisson de confinement et la fusion de son coeur. Aucune tentative d’extorsion de fonds ou de revendication politique n’a été faite. Ce qui a motivé cet acte criminel reste un mystère.
Un groupe de hauts gradés de l’APL (Armée populaire de libération chinoise) charge le capitaine Dawai Chen, spécialiste de la défense contre les cyberattaques, de retrouver et de neutraliser l’auteur de ce crime.

  • Réalisateur(s): Michael Mann
  • Acteurs principaux: Chris Hemsworth, Tang Wei, Leehom Wang
  • Date de sortie: 18/03/2015
  • Nationalité: Américaine
Un film bancal, malgré sa bonne réalisation...

Un film bancal, malgré sa bonne réalisation…

Grand réalisateur de films noirs (« Heat » ou encore « Collatéral »), Michael Mann revient avec « Hacker », qui se veut un thriller d’espionnage d’anticipation. Gros échec aux Etats-Unis (sorti là bas en même temps qu' »American sniper ») et mal parti chez nous (seulement 92.000 entrées, 15ème film sur la première semaine, et ce malgré le Printemps du cinéma!), « Hacker » était sur le papier, un film que j’attendais avec beaucoup d’impatience, pour le sujet d’abord qui laissait entrevoir un visage inédit au cinéma d’un terrorisme moderne, lié à la cyber-attaque, et ensuite pour le rôle de Chris Hemsworth, absolument formidable dans « Rush » (Ron Howard – 2013- le meilleur film sur le sport, ni plus, ni moins…)

Le résultat pour « Hacker » est de ce fait, d’autant plus décevant. Une déception qui prend forme dans un scénario, qui dans un premier temps, développe de la bonne façon, cette menace invisible (et forcément dangereuse!), mais qui devient très vite assez lourd à regarder. Malgré une mise en scène qui entre littéralement dans le système, et qui donne au film, une puissance inquiétante, son scénario alterne des moments de lenteur et de complexité dans des dialogues qui cherchent rarement à simplifier le propos (il vaut mieux bien s’y connaître en informatique pour comprendre tous les termes et enjeux du film). Je pense que ma déception vient surtout du fait qu’avec ce film, j’attendais un thriller d’action à rebondissement (à la « 24 heures chrono »), et malheureusement, ce thriller d’anticipation parvient rarement à exister, noyé par un certain ennui.

Au delà de son aspect bancal du scénario, « Hacker » donne l’impression qu’il flatte sans arrêt le public chinois (qui sera peut-être la bouée de sauvetage du film au niveau du box office). Mais le principal défaut de ce film, c’est son manque d’incarnation aussi bien de ses acteurs(Chris Hemsworth a bien dû mal à entrer dans ces habits un peu larges pour lui) où ma seule satisfaction reste le personnage joué par Viola Davis (mais qui, sans tout révéler, n’est pas présente dans tout le film), mais aussi par son manque d’âme du film. Est-ce voulu (lié à la problématique générale du film) ou non-voulu, mais le film paraît trop déconnecté justement du monde réel (en dehors de sa première demie-heure plutôt réussie!) pour convaincre.

Seule Viola Davis émerge du film, mais son rôle est très mal exploité...

Seule Viola Davis émerge du film, mais son rôle est très mal exploité…

email
SCENARIO 51%
MISE EN SCENE 66%
ACTEURS 62%
BANDE SON 58%
PHOTOGRAPHIE 66%
APPRECIATION GENERALE 56%
Vote final

Porté par la promesse d'assister à un thriller d'anticipation qui nous donne à voir le visage d'un terrorisme lié à la cyber-attaque, "Hacker" est un film décevant, qui manque cruellement d'âme et d'incarnation. Noyé sous une certaine lenteur et porté par des acteurs très mal exploités, le film paraît assez paradoxalement assez éloigné du monde réel.

Note finale 59%