Nos avis Ciné

Gone girl : Labyrinthique


A l’occasion de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l’affolement des médias, l’image du couple modèle commence à s’effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question : a-t-il tué sa femme ?

  • Réalisateur(s): David Fincher
  • Acteurs principaux: Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris
  • Date de sortie: 08/10/2014
  • Nationalité: Américaine
Un thriller machiavélique

Un thriller machiavélique !

David Fincher ne cessera jamais de nous surprendre. Lui, réalisateur du mythique « Seven » et de l’atypique « The social network », poursuit  sa quête du bonheur, qui ne serait pas relié à une vie bourgeoise dans son nouveau film « Gone girl ». Son synopsis et sa bande-annonce, bien qu’alléchants, pouvait laisser planer une impression de déjà-vu. Et pourtant, si le film débute de manière assez classique le premier quart d’heure (un homme rentre chez lui et constate que sa femme a été enlevée et leur maison mise à sac), il se dégage des idées de mise en scène assez originales, dès le générique d’ouverture : les noms du casting et les actions du début du film nous donnent l’impression que le film est en avance rapide!)

Très vite, « Gone girl » ira de rebondissement en rebondissement et laisse très longtemps (et même jusqu’à la fin) planer le doute sur les intentions réelles de chacun des protagonistes du film, ce qui démontre une incroyable maturité du réalisateur à ne pas vouloir tout montrer et à laisser une grande dose de suspense dans ce film prenant et labyrinthique. Il est d’ailleurs compliqué de ne pas spoiler le scénario de ce film brillant. Happé par ce film haletant, les 2h25 du film ne vous ennuieront à aucun moment. 

Une réflexion sur le couple sombre et creusée...

Une réflexion sur le couple sombre et creusée…

« Gone girl » s’offre au spectateur comme un jeu de pistes labyrinthique passionnant et déploie une riche réflexion sur le couple, qui est perçu par Fincher de manière sombre et pessimiste. La versatilité et la cruauté des médias, la trahison amoureuse, la recherche philosophique du bonheur sont autant de sujets que Fincher s’amuse à jongler avec une facilité déconcertante. Le twist qu’il opère à la moitié du film est maîtrisé et arrive au bon moment pour relancer toutes les certitudes abordées dans le début du film.

Ben Affleck, si souvent décrié pour son jeu fade, est ici convaincant en mari perdu et dépassé par les évènements mais c’est indiscutablement la performance de Rosamund Pike qui est ici bluffante dans un rôle à tout point ambigue. Victime? Manipulatrice? Son rôle, brillant sur le papier l’est tout autant à l’écran.

En réalité, le gros point faible de ce film reste cette fin qui m’a laissé sur ma faim !! On pourrait la juger trop ouverte, un peu invraisemblable et incompréhensible, ce qui gâche un peu le plaisir de ce film, qui à défaut d’être excellent demeure un bon et solide film malgré tout.

email
SCENARIO 86%
MISE EN SCENE 91%
ACTEURS 85%
BANDE SON 78%
SUSPENSE 86%
APPRECIATION GENERALE 83%
Vote final

Thriller solide et maîtrisé, "Gone girl" prouve une nouvelle fois (s'il le fallait encore) tout le talent de David Fincher pour déployer pendant 2h25 une fresque impressionnante, sombre et pessimiste sur le couple, le tout avec une Rosamund Pike bluffante et une photographie saisissante. Dommage que cette fin soit ouverte et si décevante !

Note finale 84%