Nos avis Ciné

Gemma Bovery : Quand réalité et fiction se rejoignent !


Martin est un ex-bobo parisien reconverti plus ou moins volontairement en boulanger d’un village normand. De ses ambitions de jeunesse, il lui reste une forte capacité d’imagination, et une passion toujours vive pour la grande littérature, celle de Gustave Flaubert en particulier. On devine son émoi lorsqu’un couple d’Anglais, aux noms étrangement familiers, vient s’installer dans une fermette du voisinage. Non seulement les nouveaux venus s’appellent Gemma et Charles Bovery, mais encore leurs comportements semblent être inspirés par les héros de Flaubert.

  • Réalisateur(s): Anne Fontaine
  • Acteurs principaux: Fabrice Luchini, Gemma Arterton, Jason Flemyng
  • Date de sortie: 10/092014
  • Nationalité: Française
Quand la réalité rejoint la littérature...

Quand la réalité rejoint la littérature…

Non, « Gemma Bovery » n’est pas au sens propre du terme, une adaptation de l’oeuvre culte de Gustave Flaubert au titre semblable! Mais il s’agit ici plutôt ici ce que l’on pourrait appeler une transposition. Soit l’histoire d’une jeune femme anglais débarquant en Normandie pour construire une nouvelle vie avec son mari. Elle va rapidement croiser le chemin du boulanger du village qui va se trouvé chamboulé par cette rencontre qu’il perçoit comme un signe du destin.

Dans ce film, Gemma Bovery, éprise de liberté, déclare au sujet de l’oeuvre de Flaubert : « Il ne s’y passe rien mais on s’intéresse! ». Cette phrase est une formidable mise en abîme de ce qu’est le film. Le récit posé que propose ce film prend vraiment son temps, l’histoire est au départ assez classique (la rencontre entre deux personnages totalement opposés, et où l’un va faire découvrir sa région à la nouvelle arrivante), il ne s’y passe pas grand chose mais le spectateur se trouve happé dans le regard intéressé du personnage de Fabrice Luchini (en total contre-emploi en boulanger) qui veut se rapprocher de cette nouvelle arrivante, synonyme de profond changement dans sa vie monotone.

Si le film souffre de quelques longueurs, son scénario reste malgré tout très efficace en jouant à fond la carte de la mise en abîme entre la fiction de l’oeuvre de Flaubert et la réalité vécue par le regard de Fabrice Luchini. La voix-off de ce dernier est utilisé ici à bon escient et amène une touche de légèreté et de poésie dans un film qui n’est ni une franche comédie, ni un drame de bout en bout.

Enfin, la mise en scène d’Anne Fontaine met l’accent sur les superbes normands qui colle véritablement à la peau de ce film, entre douce mélancolie, mélange entre fantasme et fantastique.

email
SCENARIO 83%
MISE EN SCENE 86%
ACTEURS 85%
BANDE SONORE 69%
APPRECIATION GENERALE 76%
Vote final

Transposition réussie de l'oeuvre de Flaubert, "Gemma Bovery" joue à fond la carte du décalage savoureux entre la fiction du livre et la réalité vécue à travers le regard d'un Fabrice Luchini, certes à contre-emploi, mais irrésistible !

Note finale 79%