Nos avis Ciné

Frères de sang : Un premier film prometteur (Au cinéma le 14 novembre)


Drame (Italie) de Damiano et Fabio D’Innocenzo, Andrea Carpenzano, Matteo Olivetti, Milena Mancini. Sortie au cinéma le 14 novembre 2018.

Interdit aux moins de 12 ans
Banlieue de Rome. Manolo et Mirko sont inséparables. Ils vont au lycée et font des petits boulots. Un soir Mirko, au volant, renverse un piéton et Manolo lui fait prendre la fuite. L’occasion de leur vie ! L’homme était recherché par un clan mafieux qui les embauche. Leur carrière criminelle commence.
Vu en avant-première au Festival du film d’Arras
Présenté en avant-première quelques jours avant sa sortie au Festival du film d’Arras, « Frères de sang » est le premier long-métrage des deux frères D’Innocenzo (Damiano et Fabio pour ne pas les nommer). Le film raconte sous forme de thriller le récit initiatique glaçant de deux jeunes amis sans le sou, Manolo et Mirko qui, après avoir renversé un passant, vont accepter de travailler avec la mafia locale. « Frères de sang » commence d’emblée comme un véritable cauchemar, où cet accident va provoquer le désarroi des deux hommes. Que faire ? Se dénoncer et finir en prison ? Cacher la vérité ? Ils vont finalement avoir la visite inattendue d’un chef de clan mafieux Angelo qui leur apprend que l’homme qui vienne de tuer était en réalité un mouchard qui travailler dans le dos du clan. Epaté par leur jeunesse et leur insouciance, Angelo va leur proposer de rentrer dans leur groupe en leur proposant un job bien particulier : tuer tous les témoins gênants ou ceux qui veulent mettre des bâtons dans les roues à Angelo. Un job en or pour ces deux chômeurs paumés dans leur vie. Ils finissent par accepter sans savoir qu’ils viennent de mettre le doigt dans un engrenage incontrôlable.
Relativement prévisible dans sa trame, « Frères de sang » demeure toutefois un savoureux moment de cinéma. La mise en scène très réussie oscille entre une luminosité sublime et des scènes de nuit foisonnantes, comme pour démontrer les deux faces des personnages, avenant à l’extérieur, meurtriers à l’intérieur. Rempli de rebondissements, « Frères de sang » développe une véritable relation fusionnelle entre Manolo (plus introverti et sensible) et Mirko (beaucoup plus sûr de lui et de ce qu’il fait). Si le film est passionnant pendant une bonne heure, le film baisse clairement d’un cran, avec de nombreuses longueurs qui embourbent quelque peu le film. Toutefois, pour un premier film, les frères d’Innocenzo s’en sortent remarquablement, notamment grâce à l’interprétation de deux acteurs principaux, Andrea Carpenzano et Matteo Olivetti. Le final du film, soudain et plutôt inattendu vient boucler une boucle qui explique bien le titre du film. Un thriller italien intéressant à découvrir très vite en salles, dès le 14 novembre !

email
SCENARIO 71%
MISE EN SCENE 81%
ACTEURS 77%
PHOTOGRAPHIE 79%
BANDE SON 64%
APPRECIATION GENERALE 69%
Vote final

Présenté en avant-première au festival du film d'Arras, "Frères de sang" est un thriller italien percutant et obscur sur deux amis enfermés dans une spirale infernale de violence. Porté par les interprétations opposées et tout en nuances des deux comédiens principaux, ce premier film des frères d'Innocenzo est, malgré quelques longueurs, une belle promesse de cinéma.

Note finale 73%