Nos avis Ciné

Faut pas lui dire : Une comédie oubliable et déjà zapée…


Laura, Eve, Anouch et Yaël sont quatre cousines, très différentes et très attachantes, qui ont un point commun : elles mentent, mais toujours par amour ! Quand les trois premières découvrent quelques semaines avant le mariage de leur petite cousine que son fiancé parfait la trompe, elles votent à l’unisson « Faut pas lui dire » !

 

  • Réalisateur(s): Solange Cicurel
  • Acteurs principaux: Jenifer Bartoli, Camille Chamoux, Stéphanie Crayencourt
  • Date de sortie: 04/01/2017 et sorti en dvd le 09/05/2017
  • Nationalité: Française

Anciennement avocate au Barreau de Bruxelles spécialisée dans le droit des étrangers, Solange Cicurel s’est reconvertie au cinéma, avec son premier long-métrage. Après un premier court-métrage « Einstein était un réfugié », la néo-cinéaste a voulu partir de son expérience en tant qu’avocate, où les mensonges sont légion, mais a voulu aussi rendre hommage à sa mère qui lui répétait qu’il « ne faut dire que des bonnes choses avec sa bouche ». De ce fait, Cicurel a déclaré avoir souvent entendu cette phrase « faut pas lui dire », et en partant du principe que tout le monde ment. « Ça commence au berceau avec le Père Noël et ensuite ça ne s’arrête plus ! Le sujet m’a plu : le mensonge par amour. On pense souvent que mentir est négatif. En réalité, on ment beaucoup pour protéger ceux qu’on aime, par amour et pas par méchanceté. » La cinéaste a voulu s’inspirer de comédies mettant en scène une bande de potes comme « Le cœur des hommes » ou encore les séries « Friends » et « Sex and the city ». « Faut pas lui dire » est aussi l’occasion de retrouver la chanteuse Jenifer, qui avait fait ses premiers pas derrière l’écran avec « Les Francis » en 2014.

« Faut pas lui dire » s’inscrit dans un genre bien particulier, celui des comédies girly ancrées qui détournent les succès américains de ces dernières années. Parmi les récentes productions hexagonales, on compte « Les gazelles » ou encore « Sous les jupes des filles ». « Faut pas lui dire » a tous les attraits de la comédie qui aborde l’amour et les secrets de ces quatre cousines, après la découverte de l’homosexualité du futur mari de l’une d’elle. Ce film de bande n’a rien de très original et demeure au final assez banal. Dans ce récit classique écumant les vieilles recettes (le secret façon montagnes russes émotionnelles), « Faut pas lui dire » fait toutefois émerger sa bande son dynamique et très réussie. Celle ci imprègne parfaitement le ton du film, léger et pétillant. Cette comédie, qui est passée complètement inaperçue à sa sortie avec à peine 30 000 entrées, s’oublie totalement et facilement. Embourbée dans des dialogues qui sonnent souvent creux, la comédie traite donc des péripéties de couple au travers de l’hésitation du mari entre la femme avec laquelle il doit se marier et son amant.

Si le casting nous déçoit, à l’exception de Camille Chamoux excellant par son grain de folie, « Faut pas lui dire » nous propose un scénario à l’emporte-pièce dans laquelle on ne rit quasiment jamais. Le film pêche constamment par son manque d’audace, s’enfonçant dans une comédie romantique tout ce qu’il y’a de plus banal. On retiendra surtout quelques idées intéressantes, comme les messages d’amour inscrits sur les vêtements retirés les uns après les autres par le personnage. Mais aussi le final bien trouvé nous rappelant un discours de tolérance bienvenu.

email
SCENARIO 41%
MISE EN SCENE 48%
ACTEURS 58%
HUMOUR 54%
BANDE SON 65%
APPRÉCIATION GENERALE 26%
Vote final

Pas original pour un sou, « Faut pas lui dire » est une comédie inutile et légère, mille fois vues (en mieux) au cinéma. Si ce « Sex and the city » à la française contient deux ou trois bonnes idées, le film n'a rien de bien marquant et finira dans les entrailles béantes des comédies oubliables du cinéma français.

Note finale 48%