Nos avis Ciné

Eye in the sky : La guerre ou l’humain ?


Katherine Powell (Helen Mirren), officier du service d’espionnage, est placé aux commandes d’une opération top-secrète impliquant plusieurs nations. Un groupe de terroristes réfugié à Nairobi doit être capturé ; les services secrets découvrent que le groupe prépare une attaque suicide. Le risque est imminent, il faut agir très vite pour stopper les terroristes coûte que coûte. Dans une base du Nevada, Steve Watts (Aaron Paul), pilote de drones, est prêt à intervenir pour éliminer la menace. Une petite fille entre dans la zone de tir… Entre dommages collatéraux et pressions politiques, sauront-ils prendre la bonne décision ?

  • Réalisateur(s): Gavin Hood
  • Acteurs principaux: Helen Mirren, Aaron Paul et Alan Rickman
  • Date de sortie: directement en e-cinema le 09/09/2016
  • Nationalité: Britannique

271A3738.jpg

 

Produit par le célèbre acteur Colin Firth, connu pour son rôle dans « Le discours d’un roi » (2011), « Eye in the sky » présente la particularité de sortir directement en e-cinema, comme bon nombre de films, pour des raisons économiques ou pour une plus grande liberté artistique. Ce film s’inscrit directement dans l’actualité après le film « Good kill » sorti l’an dernier, où l’on suivait un pilote chasse reconverti en pilote de drones opérant depuis le Nevada. « Eye in the sky » s’inscrit dans la même lignée, et met en avant cette nouvelle tactique de faire la guerre, qui consiste à utiliser des drones pour frapper des cibles ennemies situées à des milliers de kilomètres. Ici, nous sommes dans une zone dangereuse située en Afrique, où les services secrets s’aperçoivent qu’un groupe prépare une attaque suicide. Steve, le pilote de drone est chargé d’agir et d’éliminer la menace, mais une petite fille entre dans la zone de tir pour naivement vendre du pain à quelques mètres de la maison ciblée. Un dilemme moral s’impose…

L’histoire d’ « Eye in the sky » repose sur un quasi-huis clos, avec pourtant une dimension universelle et mondiale. Dès les premières minutes, le thriller parvient à captiver par sa réalisation impeccable et sa tension montant crescendo. Le film prend le temps dans sa première demie-heure de poser le cadre du film (la maison se situant en zone ennemie où il est impossible de déployer des forces au sol). Tout cela installe des personnages, qui restent malgré tout bien en surface, hormis l’officier Katerine Powell remarquablement interprétée par Helen Mirren. Puis, vient le moment du dilemme, qui aurait pu se conclure en 2 minutes, mais qui installe une tension extrême. Alors certes, on peut s’interroger sur la crédibilité de cette partie, avec des protagonistes très soucieux de la morale alors que l’on connait toutes les pertes civiles assumées par les services secrets américains, considérés comme des dommages collatéraux. Mis à part ce point de détail (on peut penser que peut-être le point de vue britannique est différent de celui des américains sur cette notion), « Eye in the sky » est un thriller assez passionnant sur ce qu’il raconte.

Le film gagne en effet en profondeur à mesure qu’il avance : « Où placer le curseur de la morale? » « La vie d’une jeune fille en terrain de guerre a t-elle la même valeur que les autres ? ». A ces questions, le cinéaste Gavin Hood, à qui l’on doit le pas très glorieux « Stratégie Ender » y répond de manière assez subtile et sans en faire trop. L’action est au service de l’histoire et non l’inverse, ce qui confère au film une certaine modernité non seulement dans ce qu’il raconte mais aussi dans sa mise en scène. « Eye in the sky » met en balance la vie humaine, où le colonel Powell souhaite absolument faire baisser la probabilité de tuer la fillette, qui est entre 60 et 65%, pour la faire baisser sous les 50%. Le film cadre magnifiquement le danger terroriste imminent et la crainte de voir surgir la vidéo de la mort de la fillette sur Youtube risquant par la même occasion d’être utilisée comme une arme de propagande anti-occidentale.

 

email
SCENARIO 82%
MISE EN SCENE 84%
ACTEURS 78%
BANDE SON 74%
PHOTOGRAPHIE 79%
APPRECIATION GENERALE 83%
Vote final

Au final, « Eye in the sky » aurait mérité une sortie en salles, tant le dilemme moral qu'il installe et associé à une tension oppressante crescendo se distinguent. Si les personnages manquent un peu d'épaisseur (hormis Elen Mirren formidable), ce thiller est à découvrir en e-cinéma pour ceux qui aiment quand le thriller rattrape la réalité.

Note finale 80%