Nos avis Ciné

Et ta soeur : Un huis clos vaudevillesque


Pierrick est encore sous le coup de la disparition récente de son frère. Alors pourquoi ne pas accepter l’invitation de Tessa, sa meilleure amie, dans sa maison familiale afin de passer une semaine seul à méditer sur sa vie ? Mais à son arrivée, Pierrick trouve la maison déjà occupée par Marie, la demi-soeur de Tessa, venue y soigner une blessure amoureuse. Après une soirée très arrosée suivie de l’arrivée inopinée de Tessa elle-même, le trio va aller de situations délicates en révélations inattendues…

  • Réalisateur(s): Marion Vernoux
  • Acteurs principaux: Géraldine Nakache, Virginie Efira, Grégoire Ludig
  • Date de sortie: 13/01/2016
  • Nationalité: Française

564ca070186c0

 

Après le très touchant « Les beaux jours » réunissant Fanny Ardant et Laurent Lafitte dans une histoire d’amour entre deux personnages comportant un écart d’âge assez important, Marion Vernoux nous revient au cinéma avec un film qui réunit trois comédiens issue d’une nouvelle génération comique : Géraldine Nakache (connue pour son duo avec Leila Bekhti dans Tout ce qui brille, Nous York), Virginie Efira (qui enchaîne les rôles de comédie ces dernières années, après « La chance de ma vie », « 20 ans d’écart », « Une famille à louer » et dernièrement « Le goût des merveilles ») et enfin Grégoire Ludig, connu pour ses sketchs dans « Le Palmashow ».

Ce trio de comédiens sert avant tout un trio vaudevillesque, lorsque Marie (jouée par Virginie Efira), pourtant lesbienne, couchera avec Pierrick, l’ami de Tessa. Celle-ci éprouvant des sentiments pour son meilleur ami. Ce film est le remake du film américain, sorti il y’a quelques années, « Ma meilleure amie, sa sœur et moi » de Lynn Shelton. Marion Vernoux était séduite pour ce remake par l’histoires traitant de décomposition (par le deuil, la rupture et les secrets) et de recomposition (familiale, amicale ou amoureuse). Le tout dans un cadre resserré, le film se déroulant dans un quasi huis-clos, celui d’une grande maison située en Bretagne.

L’ouverture du film diffère par rapport à ce que l’on peut voir, particulièrement dans le cinéma français, car ici, on ne sait pas vraiment où le film veut aller, et installe le récit de manière posée et calme. Petit à petit, les facettes de chacun des personnages se dévoilent, à partir de l’irruption de Tessa, le lendemain du rapport sexuel entre sa sœur et son meilleur ami. Et finalement, on s’attache à ce cercle amoureux, faits de non-dits, de regrets, avec ce huis clos qui accélère et facilite les bons ou mauvais sentiments. Généreux et simple, « Et ta soeur » déploie une certaine justesse dans son scénario au travers de ces personnages, assez tendres et attachants, qui sont pétris de défauts mais qui dégagent une certaine alchimie et une sympathie évidente. Le tout dans des paysages vraiment très beaux.

Alors oui, le film a un certain nombre de défauts, un scénario qui aurait mérité d’être davantage étoffé, peut-être avec l’irruption d’autres personnages, une certaine lenteur dans son rythme qui peut parfois ennuyer et aussi plusieurs maladresses dans la crédibilité de certaines scènes (le préservatif usagé déposé au dessus de la poubelle, certaines scènes de disputes un peu exagérées). On peut aussi regretter que la fin du film laisse sur sa faim. Mais ce ménage à trois qui semble trouver son point d’équilibre entre « comédie romantique populaire » et « cinéma d’auteur » intrigue et parvient à délivrer des messages intéressants sur la maternité, l’amour et la mort, avec une justesse et une fraicheur salvatrice. Encore une fois, ce n’est peut être pas un grand film mais une comédie française rafraichissante et différente, abordant des thèmes sérieux avec un charme et une dérision assez plaisantes, et c’est déjà pas si mal.

email
SCENARIO 68%
MISE EN SCENE 75%
ACTEURS 76%
PHOTOGRAPHIE 72%
HUMOUR 67%
APPRECIATION GENERALE 73%
Vote final

Certes, "Et ta soeur" n'est pas une grande comédie, et comporte un certain nombre de défauts dans son scénario, mais ce film, rafraîchissant et différent aborde des thèmes sérieux avec un charme et une dérision assez plaisantes, et c'est déjà pas si mal.

Note finale 71%