Nos avis Ciné

Epouse-moi mon pote : Le film qui nourrit l’homophobie ordinaire


Yassine, jeune étudiant marocain vient à Paris faire ses études d’architecture avec un visa étudiant. Suite à un événement malencontreux, il rate son examen, perd son visa et se retrouve en France en situation irrégulière. Pour y remédier, il se marie avec son meilleur ami. Alors qu’il pense que tout est réglé, un inspecteur tenace se met sur leur dos pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un mariage blanc…

  • Réalisateur(s): Tarek Boudali
  • Acteurs principaux: Tarek Boudali, Philippe Lacheau, Charlotte Gabris
  • Date de sortie: 25/10/2017
  • Nationalité: Française

Revoilà le célèbre duo Philippe Lacheau/Tarek Boudali qui s’est fait connaître par « Babysitting », véritable raz-de-marée au box-office en 2014. Après un deuxième opus, le duo a connu à nouveau un vif succès avec « Alibi.com » réunissant 3,3 millions de spectateurs. Cette fois, Philippe Lacheau laisse son fauteuil de réalisateur à son comparse Tarek Boudali. Il a déclaré : « J’ai toujours eu l’envie de réaliser, mais pour être honnête, je ne me voyais pas le faire si tôt. Mais quand j’ai commencé à écrire ce scénario, très vite les images me sont venues en tête. » Boudali a confié également avoir eu l’idée du film au moment où la loi sur le mariage pour tous était sur le point d’être adoptée, en y ajoutant la thématique du mariage blanc.

Dès qu’une comédie française s’approche de l’homosexualité, c’est souvent pour le pire. Ces dernières années, on ne compte plus les comédies représentant la communauté gay d’une manière caricaturale et grotesque. Le dernier film en date « Les nouvelles aventures de Cendrillon » en est un exemple frappant. On pouvait donc craindre le pire pour cette comédie qui plonge dans le vif du sujet où deux meilleurs amis vont devoir se marier pour que l’un d’eux régularise sa situation.

Passons tout d’abord sur le fait que les meilleurs gags sont dans la bande-annonce. L’essentiel est de dire qu’ « Epouse-moi mon pote » est sans nul doute le plus mauvais film du duo Boudali/Lacheau. On sait d’emblée que ce film s’adresse à un public type, à savoir des ados principalement, et la représentation de l’homosexualité étant un sujet qui me tient particulièrement à cœur. Malheureusement, ce film ne risque en rien d’arranger la situation, tant le film, sous couvert d’une atmosphère régressive, peut normaliser l’homophobie ordinaire.

Alors certes, on ne s’attend pas à ce qu’ « Epouse-moi mon pote » soit une exploration en profondeur de l’homophobie qui existe bel et bien en France. Cependant, il y’a des choses qui ne doivent plus être montrées au cinéma ! Non, tous les gays ne se baladent pas avec leur chien, tous habillés à l’identique ! Non, tous les gays ne laissent de vibromasseur sur leur canapé, et tous leurs objets ne sont pas en forme de b… ! Non, tous les gays ne sont pas obsédés sexuels, ni fans de mode ! Passons également sur la vulgarité entêtante du long-métrage. Ce genre de clichés nourrit malheureusement cette homophobie ordinaire dans notre société et particulièrement dans la jeunesse.

C’est d’autant plus dommageable que le film fourmille par ailleurs de bonnes idées. Notamment le rôle de l’inspecteur Dussart joué par un Philippe Duquesne hilarant, chargé de démasquer le faux couple. Cet humour reposant sur « l’incognito » reste le plus savoureux, d’autant plus lorsque la mère envahissante de Yassine débarque du Maroc pour marier son fils, croyant que celui-ci se marie avec Frédérique (au lieu de Frédéric). Un quiproquos simple mais toujours diablement efficace. Reste la fin qui sauve un peu l’ensemble de la catastrophe avec un retournement de situation qui « normalise » enfin, ce qu’il aura passé 1h20 à se moquer.

 

email
SCENARIO 45%
MISE EN SCENE 55%
ACTEURS 55%
PHOTOGRAPHIE 61%
HUMOUR 27%
APPRECIATION GENERALE 44%
Vote final

Sous couvert d'une comédie avec des airs potaches, « Epouse-moi mon pote » provoque plus souvent la gêne que le rire, à force de représenter les gays d'une manière archi-caricaturale. Malgré quelques situations bien pensées, cette comédie ne fait que nourrir l'homophobie ordinaire, notamment chez les jeunes. Rien que pour cela, evitez ce film!

Note finale 47%