Nos avis Ciné

Enragés : Fiévreux


Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Le film est présenté en Séance Spéciale du Cinéma de la Plage de Cannes Classics 2015.

Un braquage tourne mal. Les 4 criminels trouvent refuge dans un centre commercial où éclatent coups de feu et mouvements de panique. Cernés, ils abattent un homme et prennent en otage une femme. Acculés, ils arrêtent une voiture et prennent la fuite. A bord, un père et son enfant malade, qu’il doit emmener d’urgence à l’hôpital. Hors de contrôle, leur fuite va se transformer en traque sans merci. Désormais, il n’y a plus aucun retour possible pour ces chiens enragés…

  • Réalisateur(s): Eric Hannezo
  • Acteurs principaux: Lambert Wilson, Franck Gastambide, Virginie Ledoyen, Guillaume Gouix
  • Date de sortie: 30/09/2015
  • Nationalité: Française
Enragés, un film fiévreux et prenant !

Enragés, un film fiévreux et prenant !

Premier long-métrage d’Eric Hannezo, « Enragés » réunit un casting plutôt alléchant (Lambert Wilson, Virginie Ledoyen, Guillaume Gouix ou encore Franck Gastambide). Remake français d’un film méconnu de Mario Bava « Cani Arrabiati » (1974), l’intrigue nous présente un braquage qui tourne mal, et où les trois malfaiteurs prennent en otage une femme et un homme qui doit emmener son enfant à l’hôpital. Alors que le dernier polar français en date « Antigang » avec Jean Reno (dont je vous avais parlé ici en août) jouait à fond la caisse la carte d’une certaine nostalgie, « Enragés » souffle d’une modernité déconcertante, d’autant plus quand on sait que le film est un remake d’un film sorti il y’a 40 ans !!

« Enragés » serait en quelque sorte l’anti « Antigang », car ici, ne vous attendez pas à voir un film policier, débouchant sur un affrontement entre gentils flics et méchants voyous, détrompez-vous ! Une fois la prise d’otage réalisée, « Enragés » délaisse complètement la partie enquête pour se concentrer sur le furieux microcosme de ce road-movie. Il n’y a que les multiples points de vues sur les informations télévisées pour constater l’avancement ou non de l’enquête. Hormis cela, le film se concentre réellement sur ce quasi huis clos en voiture, au gré des rencontres et arrêts, donnant lieu à une tension de plus en plus exacerbée.

Mis en lumière avec beauté et obscurité, « Enragés » porte finalement bien son nom, un thriller enragé, incandescent et fiévreux qui prend le spectateur par surprise ! Se déroulant comme un road-movie sans temps mort, le film est plutôt bien construit, à la manière d’une horloge, comme la mythique série « 24 heures chrono », ce qui permet de suivre l’intrigue de 16h à minuit, rendant le film haletant. Le délitement progressif des malfaiteurs crée une véritable tension, qui donne lieu ensuite à l’une des scènes les plus réussies, celle où la voiture est stoppée net en pleine nuit dans un village en fête, et où une vieille dame paralysée tente de prévenir avec sa clochette sa fille de la présence de ces voyous. Cette scène, quasiment hitchcockienne, est la grande force d’un film qui pense à se poser, et n’est pas dans l’action non-stop ! Enfin, le film offre un twist final, certes rapide, mais brillamment amené et véritablement surprenant. Un vrai plaisir de cinéma, ce qui en ce moment, n’est pas si mal…

email
SCENARIO 81%
MISE EN SCENE 85%
ACTEURS 84%
BANDE SON 81%
PHOTOGRAPHIE 84%
APPRECIATION GENERALE 84%
Vote final

Souffle nouveau et incandescent sur le polar français, "Enragés" est une très bonne surprise ! Très bien réalisé, et porté par des acteurs très convaincants, le film (qui offre un twist final renversant) est l'un des plaisirs coupables de cette rentrée...

Note finale 83%