Nos avis Ciné

E.T : LA MAGIE OPERE TOUJOURS


Une soucoupe volante atterrit en pleine nuit près de Los Angeles. Quelques extraterrestres, envoyés sur Terre en mission d’exploration botanique, sortent de l’engin, mais un des leurs s’aventure au-delà de la clairière où se trouve la navette. Celui-ci se dirige alors vers la ville. C’est sa première découverte de la civilisation humaine. Bientôt traquée par des militaires et abandonnée par les siens, cette petite créature apeurée se nommant E.T. se réfugie dans une résidence de banlieue.

  • Réalisateur(s): Steven Spielberg
  • Acteurs principaux:
    Henry Thomas, Drew Barrymore, Dee Wallace
  • Date de sortie: 1982
  • Nationalité: Américaine

Comment ne pas commencer cette odyssée spéciale « années 80 « , par E.T!! C’était impossible autrement. Pour résumer ce film, il suffit de dire que c’est peut être tout simplement la quintessence du cinéma familial, l’apogée de l’univers sensitif et transitoire entre le monde du passage de l’enfance à celui de l’âge adulte… En musique on peut citer les Beatles au quatre coins du monde, et tout le monde vous répondra qu’il « connaît » ce groupe. En ce qui concerne le cinéma, c’est exactement la même chose, qui n’a pas vu, ou n’a jamais entendu parler de E.T??!!! Au jour d’aujourd’hui peut être personne..

E.T est un grand film populaire, c’est un film sur l’amour pour un petit être venu des confins de l’espace réunifiant toute une famille en un claquement de doigt rougeoyant, c’est peut être également la plus belle histoire d’amitié portée sur un écran entre deux personnages atypiques et mis l’abandon des siens, face à un monde régit par des adultes en perte d’avancée et en quête du grand questionnement sur l’univers. (un enfant abasourdi par l’absence de son père, et un extraterrestre oublié par sa peuplade, ne s’exprimant quasiment pas, ou alors simplement et uniquement par le biais d’une sympathique bonhomie, armé de grands yeux bleus hagards, et d’une attitude singulière et attachante.) Spielberg signe une fable merveilleuse, joviale et dynamique,  un film qui mélange les émotions les plus fortes, poussant de la plus anodine et drôle (voir les scènes dans la maison entre Elliot, son frère, Gertie et E.T ) , jusqu’aux plus rudes et dures  ( Le « viens » de E.T face à Elliot, et le « reste » de Elliot répondant à E.T sont bouleversants d’authenticité et de dramaturgie ).

"Attachante Drew Barrymore"

« Attachante Drew Barrymore »

Les larmes couleront d’espoir, l’arc en ciel d’une poussière d’étoiles restera gravé à jamais dans le ciel, et à chaque fois, qu’un regard se posera vers les cieux, l’âme d’enfant d’un Elliot  grandissant ressurgira, tout comme la nôtre dès que nous revisionnerons cette épopée féerique portée par le cadre et le savoir faire d’un Steven Spielberg magicien de l’âme, qui sait tour à tour, nous effrayer ( Jaws)mais surtout nous émerveiller,  refusant une peur de l’inconnu catégorique, transcendé par l’impulsion salvatrice d’un espoir, possible, entre les êtres, quelque soit leur nature, leur provenance et surtout leur appartenance.. Un message sur la vie et ses rencontres, transfiguré grâce à la musique d’un John Williams restant dans notre subconscient comme un score au caractère éclatant de vérité, pourvu d’un éclat et d’un naturel si forts face aux images livrées par le maestro spielgberien.

"Déchirement final"

« Déchirement final »

DECOUVRONS LA BANDE ANNONCE:

 

email
Mise en scène 100%
Acteurs 98%
Scénario 100%
Ambiance sonore 100%
Ambiance générale 100%
Effets spéciaux 98%
Vote final

Film phare et unique de la science fiction familiale, E.T l'extraterrestre, 33 ans plus tard, demeure toujours le chef d'œuvre intemporel de son auteur, Steven Spielberg. Une légère ride se fait sentir au niveau des effets spéciaux (surtout sur la couche bluray), mais n'enlève en aucun cas, la puissance évocatrice du propos, ni sa force dramaturgique. Il est temps de commander une pizza "papaoumamaw" et de se replonger à nouveau dans le film, sait on jamais, peut être qu'E.T va apparaître dans la remise, pour ceux qui ont la chance d'en avoir une...

Note finale 99%
Note des Lecteurs
0 votes
0